Rechercher

Issawi Frej : d’après les chiffres, Israël se dirige vers une « immunité de groupe »

Selon le président du syndicat des directeurs d'école secondaire, près de la moitié des élèves du secondaire sont absents en raison de la vague actuelle de COVID

Le ministre de la Coopération régionale Issawi Frej arrive à la résidence du président à Jérusalem, le 14 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de la Coopération régionale Issawi Frej arrive à la résidence du président à Jérusalem, le 14 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre de la Coopération régionale Issawi Frej a déclaré mardi que les derniers chiffres montrent qu’Israël était en train de se diriger vers une « immunité de groupe ».

« Selon les chiffres que nous avons, 2 à 4 millions de personnes dans les trois prochaines semaines devraient être testées positives », a prédit Frej au micro de Ynet.

« C’est la direction que l’on prend. Pourquoi devrions-nous nous enfouir la tête dans le sol comme une autruche ? La pandémie atteint tout le monde ».

Frej a admis que le gouvernement « n’est pas en mesure de faire tous les tests nécessaires, nous n’avons pas assez de tests PCR, nous avons un problème avec les laboratoires. »

Un agent de santé de Magen David Adom effectue un test de dépistage du COVID dans un centre de dépistage à Jérusalem, le 9 janvier 2022. (Crédit
: Olivier Fitoussi/Flash90)

Il a toutefois défendu le gouvernement, affirmant que celui-ci prenait des décisions « pour faire le maximum pour protéger la santé publique » avec des vaccins et des médicaments antiviraux.

Le ministre du Meretz a ajouté qu’un confinement ferait plus de mal que de bien et a appelé au respect des directives actuelles : « Le comportement des citoyens est plus important que tout ce que nous faisons… le comportement de tout un chacun sera déterminant pour notre orientation. »

Lundi, 37 887 Israéliens ont été testés positifs via des tests PCR ou antigéniques, avec plus de 185 000 cas actifs.

Par ailleurs, selon le président du syndicat des directeurs d’école secondaire, près de la moitié des élèves du secondaire sont absents en raison de la vague actuelle de COVID.

Image d’illustration d’une salle de classe vide dans une école, le 27 août 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Menashe Levi, président de l’Association des administrateurs scolaires, a déclaré qu’environ 50 % des élèves du secondaire étaient présents : « Tout le monde est soit en train de se faire tester, en quarantaine ou a décidé de ne pas venir », a-t-il-dit à la radio de l’armée. « Nous n’avons pas besoin de fermer toutes les écoles, mais nous devons le faire de manière différenciée. »

Levi a réfuté une déclaration faite plus tôt dans la journée et citée par directrice

« Elle se trompe dans ses chiffres », déclare Levi. « Certaines écoles doivent passer à Zoom. »

Lundi, plus de 42 000 écoliers avaient le COVID et 85 000 autres étaient en quarantaine pour cause d’exposition à un porteur du virus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...