Itamar Grotto : la vague épidémique actuelle commence à disparaître mais…
Rechercher

Itamar Grotto : la vague épidémique actuelle commence à disparaître mais…

Le directeur général adjoint du ministère de la Santé a cependant prévenu qu'un manque de rigueur du public pourrait conduire à une recrudescence des cas

Le directeur général adjoint du ministère de la Santé, Itamar Grotto, (au centre) juge la présentation finale d'EnRoute lors du concours Time to Care, les 8 et 9 janvier 2020. (Autorisation)
Le directeur général adjoint du ministère de la Santé, Itamar Grotto, (au centre) juge la présentation finale d'EnRoute lors du concours Time to Care, les 8 et 9 janvier 2020. (Autorisation)

Mercredi, le directeur général adjoint du ministère de la Santé a déclaré que la vague actuelle de coronavirus semblait sur le point de « disparaître d’elle-même ». Il a cependant prévenu qu’un manque de rigueur de la population pourrait conduire à une recrudescence des cas.

« Nous n’en avons pas fini avec cette vague. Elle est toujours parmi nous, [mais] c’est actuellement une vaguelette « , a indiqué Itamar Grotto au site d’information Ynet.

Il a pourtant noté qu’avec 200 nouveaux cas par jour, « c’est supérieur à ce que nous avons observé au début de cette épidémie, et cela pourrait encore bien entraîner une autre épidémie ».

De gauche à droite : Sigal Sadetsky, chef des services de santé publique du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman-Tov, directeur général du ministère, et Yaakov Litzman, ministre de la Santé, devant le laboratoire central du ministère de la Santé au centre médical Sheba à Ramat Gan, le 4 février 2020. (Crédit : Flash90)

La professeure Sigal Sadetsky, chef des services de santé publique du ministère de la Santé, est du même avis que son collègue, prévenant que le nombre d’infections pourrait repartir à la hausse si les Israéliens ne respectaient pas les mesures de distanciation sociale.

« Je suis inquiète d’un risque de deuxième vague d’infections en mai », a-t-elle déclaré à la chaîne publique Kan. « Il est impossible de s’assurer que les gens ne seront pas infectés s’ils ne respectent pas les règles de distanciation sociale ».

Elle a insisté pour dire que si ces règles ne sont pas respectées, Israël pourrait voir une nouvelle vague d’infections et restaurer des mesures plus strictes de confinement.

Lundi, le directeur général du ministère de la Santé Moshe Bar Siman-Tov a déclaré que son bureau se préparait à la possibilité d’une nouvelle épidémie en hiver. Il a prévenu qu’une telle reprise de la propagation du virus pourrait être beaucoup plus « compliquée et difficile » à gérer que l’épidémie actuelle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...