JC Decaux a vendu des espaces publicitaires au BDS en Angleterre
Rechercher

JC Decaux a vendu des espaces publicitaires au BDS en Angleterre

Le BNVCA a porté plainte contre le publiciste français pour une campagne d'affichage anti-israélienne en Angleterre

Sammy Ghozlan, directeur du BNVCA, chez lui à Netanya, en octobre 2015. (Crédit : Ricky Ben David/Times of Israël)
Sammy Ghozlan, directeur du BNVCA, chez lui à Netanya, en octobre 2015. (Crédit : Ricky Ben David/Times of Israël)

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) a chargé son avocat, Maître Baccouche, de déposer plainte contre le groupe JCDECAUX, spécialisé dans la publicité urbaine, et sa succursale anglaise, pour avoir vendu plusieurs espaces publicitaires à une organisation hostile à Israël (Campaign Against Arms Trade) qui appelle au boycott de l’Etat juif, explique le BNVCA dans un communiqué.

Sur l’une des affiches de cette campagne qui appelle au boycott du festival « Tel-Aviv in London », on peut lire « LDN [London] against apartheid. Cancel #TLVINLONDON ».

« Le London Palestine Action fait partie des organisations qui se mobilisent à nos côtés pour protester contre la tenue à Londres du prochain Salon de l’armement » explique la Campaign Against Arms Trade sur Facebook.

« Le BNVCA rappelle que le boycott est un délit prévu et réprimé par la loi française. Ce délit étant illégal en France, nous considérons que la société française JCDECAUX a enfreint la loi » explique l’association juive.

Le BNVCA dit également avoir saisi par courrier l’ambassadeur du Royaume-Uni, pour lui demander d’exprimer à son gouvernement sa protestation, « lui rappeler que l’incitation à la haine d’Israël est la cause essentielle du passage à l’acte antijuif, et que l’appel au boycott condamné en France, participe de cette haine qui génère le nouvel antisémitisme. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...