Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Jénine : Les Palestiniens découvrent d’importants dégâts après le retrait israélien

L'opération militaire terminée, des milliers de résidents du camps de réfugiés ont trouvé des routes détruites, des véhicules et des bâtiments réduits à l'état de décombres

  • Des Palestiniens marchant sur une route endommagée, après que l'armée israélienne a retiré ses forces du bastion terroriste, dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 5 juillet 2023. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohamed)
    Des Palestiniens marchant sur une route endommagée, après que l'armée israélienne a retiré ses forces du bastion terroriste, dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 5 juillet 2023. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohamed)
  • Un homme se tenant à côté de voitures accidentées au lendemain d'une opération militaire israélienne dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 5 juillet 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)
    Un homme se tenant à côté de voitures accidentées au lendemain d'une opération militaire israélienne dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 5 juillet 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)
  • Une Palestinienne marchant sur une route endommagée, après que l'armée israélienne a retiré ses forces du bastion terroriste, dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 5 juillet 2023. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohamed)
    Une Palestinienne marchant sur une route endommagée, après que l'armée israélienne a retiré ses forces du bastion terroriste, dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 5 juillet 2023. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohamed)
  • Des Palestiniens passant devant une maison endommagée, après que l'armée israélienne a retiré ses forces du bastion terroriste, dans le camp de réfugiés de Jénine en Cisjordanie, le 5 juillet 2023. (Crédit : AP Photo/Nasser Nasser)
    Des Palestiniens passant devant une maison endommagée, après que l'armée israélienne a retiré ses forces du bastion terroriste, dans le camp de réfugiés de Jénine en Cisjordanie, le 5 juillet 2023. (Crédit : AP Photo/Nasser Nasser)
  • Des gens transportant des sacs contenant des marchandises données par une organisation locale alors qu'ils marchent parmi les débris à la suite d'une opération militaire de Tsahal dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 5 juillet 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)
    Des gens transportant des sacs contenant des marchandises données par une organisation locale alors qu'ils marchent parmi les débris à la suite d'une opération militaire de Tsahal dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 5 juillet 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)

Après que Tsahal a retiré toutes les troupes du camp de réfugiés de Jénine mercredi, les résidents palestiniens locaux sont sortis de leurs maisons dans la matinée pour être témoins des destructions à grande échelle engendrées, alors que les milliers de personnes qui avaient fui leurs domiciles pendant l’opération anti-terroriste commençaient à revenir.

Israël a lancé une opération majeure lundi matin pour réprimer un foyer de terrorisme dans la ville. Les forces de Tsahal ont commencé à quitter la zone vers minuit mardi, le retrait s’étant achevé aux premières heures de mercredi matin

Les gens sont sortis de chez eux pour trouver des ruelles bordées de tas de gravats et de voitures aplaties ou brûlées. Les commerçants et les bulldozers ont commencé à nettoyer les débris.

De nombreuses parties du camp de réfugiés et certaines parties de la ville voisine de Cisjordanie ont été temporairement privées d’électricité ou d’eau en raison des infrastructures endommagées.

Les combats ont vu de multiples affrontements entre Tsahal et des hommes armés palestiniens, les troupes israéliennes étant également ciblées par des engins explosifs improvisés et Tsahal effectuant des frappes de drones sur diverses cibles.

Le maire de Jénine, Nidal Al-Obeidi, a déclaré qu’environ 4 000 Palestiniens, soit près d’un tiers du camp, avaient fui pour se réfugier chez des proches ou dans des abris.

Des gens nettoyant des débris à la suite d’une opération militaire israélienne dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 5 juillet 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)

Les locaux ont décrit la dévastation qu’ils ont trouvée à leur retour, avec des routes détruites et des bâtiments réduits à l’état de décombres.

Des véhicules militaires fortifiés avaient déterré des parties de certaines rues dans des zones où des renseignements indiquaient d’éventuels engins explosifs improvisés, comme leçon tirée d’un énorme engin piégé qui a explosé il y a quelques semaines près de la ville au passage d’un véhicule de Tsahal, blessant huit soldats.

Un certain nombre d’attaques contre des Israéliens ces dernières années ont été menées par des Palestiniens de la région entourant Jénine, et les observateurs disent que l’Autorité palestinienne (AP) n’a que très peu de contrôle sur le terrain.

A LIRE – Meïr Ben-Shabbat: « Pourquoi Israël va à Jénine ? Parce que l’AP ne fait pas son travail. »

Le raid de Tsahal s’est concentré sur une aile locale du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien, connue sous le nom de Bataillon de Jénine, ainsi que sur d’autres organisations armées de taille plus modeste de la ville et du camp de réfugiés.

Des palestiniens marchant sur une route endommagée, après que l’armée israélienne a retiré ses forces du bastion terroriste, dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 5 juillet 2023. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohamed)

L’armée a déclaré avoir infligé de lourds dégâts aux groupes terroristes au cours de l’opération de deux jours, qui comprenait une série de frappes aériennes et des centaines de soldats au sol.

Mais il n’était pas clair s’il y aurait un effet durable après près de 18 mois d’intensification de la violence en Cisjordanie.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a indiqué mardi qu’il ne s’agissait pas d’une opération ponctuelle.

Un soldat israélien, le Sgt. David Yehuda Yitzhak de l’unité de commando d’élite d’Egoz a été tué par balle alors qu’il assurait la sécurité du début du retrait de l’armée du camp de réfugiés de Jénine mardi soir. L’armée enquête pour savoir si le sous-officier avait été touché par des tirs palestiniens ou par des « tirs amis » d’autres forces israéliennes présentes dans la région.

Le nombre de Palestiniens tués au cours de l’opération est encore incertain.

Les responsables palestiniens de la Santé ont déclaré que 13 personnes avaient été tuées et qu’au moins 100 autres avaient été blessées, dont 20 dans un état grave, lors de frappes aériennes israéliennes et d’affrontements opposant les soldats et les Palestiniens dans la journée de lundi.

Le porte-parole de Tsahal, Daniel Hagari, a déclaré qu’au moins 18 hommes armés palestiniens avaient été tués par les forces israéliennes.

Selon Tsahal, tous les Palestiniens tués étaient impliqués dans les combats, mais il y avait des non-combattants parmi les blessés.

Des Palestiniens inspectant une maison endommagée, après que l’armée israélienne a retiré ses forces du bastion terroriste, dans le camp de réfugiés de Jénine en Cisjordanie, le 5 juillet 2023. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohamed)

Le nord de la Cisjordanie, et en particulier la ville de Jénine et ses environs, est depuis longtemps considéré par Tsahal comme un bastion du terrorisme palestinien en Cisjordanie, mis en évidence par une série d’attentats au début de 2022, dont beaucoup ont été perpétrés par des habitants provenant de la région.

Selon Tsahal, quelque 50 fusillades ont été menées par des habitants de la région depuis l’année dernière, et 19 Palestiniens recherchés se sont enfuis à Jénine pour se cacher des forces israéliennes.

Les tensions entre Israéliens et Palestiniens sont vives dans toute la Cisjordanie depuis un an et demi, l’armée israélienne menant des opérations antiterroristes quasi-quotidiennes en Cisjordanie suite à plusieurs attentats terroristes palestiniens particulièrement meurtriers.

Depuis le début de l’année, les attentats terroristes en Israël et en Cisjordanie ont fait 25 morts et plusieurs blessés graves.

Selon le Times of Israel, 147 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués au cours de cette période – la plupart lors d’affrontements avec des soldats, mais certains dans des circonstances plus douteuses qui font l’objet d’une enquête par Tsahal.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.