Jérusalem n’est plus la capitale d’Israël dans les manuels tchèques
Rechercher

Jérusalem n’est plus la capitale d’Israël dans les manuels tchèques

La décision de remplacer la ville par Tel Aviv suit des plaintes palestiniennes

Le Premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka avant une rencontre avec le président Reuven Rivlin à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 22 mai 2014. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka avant une rencontre avec le président Reuven Rivlin à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 22 mai 2014. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Tel Aviv remplacera Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël dans un atlas scolaire tchèque, après des plaintes palestiniennes.

Khaled Atlattrash, ambassadeur palestinien à Prague, avait soulevé le sujet en début de mois auprès du ministère tchèque des Affaires étrangères, puis du ministère de l’Education. Des parents palestiniens locaux l’avaient alerté des textes et des images décrivant Jérusalem comme la capitale d’Israël.

Pour Israël, Jérusalem entière est sa capitale, alors que la communauté internationale considère que la partie est de la ville, y compris toute la Vieille Ville, est un territoire ‘occupé’.

« Les données de l’atlas seront corrigées pour le nouvel an », a déclaré Klara Bila, porte-parole du ministère tchèque de l’Education citée par le Daily Monitor de Prague.

Le mont du temple et le mur Occidental à Jérusalem, depuis le survol annuel de l'armée de l'air israélienne pour Yom HaAtsmaout, le 12 mai 2016. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)
Le mont du temple et le mur Occidental à Jérusalem, depuis le survol annuel de l’armée de l’air israélienne pour Yom HaAtsmaout, le 12 mai 2016. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)

« La République tchèque ne considère pas que Jérusalem Est fasse partie de l’Etat d’Israël », a déclaré Irena Valentova, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Elle a ajouté que l’atlas, publié par Shocart, ne représentait pas la position officielle de Prague.

« Les états membres de l’Union européenne, y compris la République tchèque, considère que Jérusalem est la future capitale des deux états, l’Etat d’Israël et le futur Etat de Palestine », a déclaré Valentova.

La direction de Shocart a déclaré qu’elle examinait le sujet de l’atlas.

En décembre 2014, Harper Collins avait omis Israël d’un atlas géographique distribué dans des écoles anglophones du Moyen Orient.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...