Joël Mergui réélu président du Consistoire central
Rechercher

Joël Mergui réélu président du Consistoire central

Evelyne Gougenheim s’était présentée contre le président sortant candidat à sa réélection

Capture d’écran Joel Mergui (Crédit : BFMTV)
Capture d’écran Joel Mergui (Crédit : BFMTV)

Dimanche, se sont tenues les élections de la présidence du Consistoire Central. Evelyne Gougenheim, candidate frondeuse, s’était présentée contre le président sortant candidat à sa réélection, Joël Mergui.

Ce dernier est à la tête de cette institution depuis 2008 et il cumule cette fonction avec celle de la présidence du Consistoire de Paris dont il est à la tête depuis 2006.

C’était la première fois qu’une femme se présentait pour la présidence du Consistoire centrale.

Cette candidature avait d’ailleurs étonné. Lors d’une récente interview, Evelyne Gougenheim avait affirmé que cette candidature avait décontenancé les administrateurs « qui ont tenté de trouver des arguments halachiques pour que je ne puisse pas me présenter, sans succès ».

Sans surprise, c’est Joël Mergui qui a été réélu à la tête du Consistoire central, instance de représentation religieuse du judaïsme français, grâce à l’obtention de 156 voix contre 42 voix pour Evelyne Gougenheim, rapporte le Figaro. Il y a eu en cinq abstentions au total.

Joël Mergui débutera ainsi un troisième mandat. « Je vous demande de me donner la force et le pouvoir pour les quatre prochaines années », avait-il déclaré dans son discours devant l’assemblée générale du Consistoire central avant la tenue des élections.

Le rôle du Consistoire est de coordonner « l’ensemble des consistoires régionaux et par leur intermédiaire les communautés juives qui agissent quotidiennement au service du judaïsme français ».

Comme l’explique le site du Consistoire central, « l’organisation du judaïsme en France est coordonnée par les Consistoires depuis leur création il y a 200 ans ».

Le Consistoire central est divisé en quinze sections régionales sur l’intégralité de l’Hexagone et des Dom-Tom. Il couvre ainsi un réseau constitué de plus de 500 synagogues.

Il est en charge de la permanence du Grand rabbin de France, il défend les intérêts du judaïsme en France, il veille au patrimoine juif de France et soutient également les plus petites communautés juives.

Le Consistoire a un représentant religieux, le Grand Rabbin de France, et un représentant laïc, le président du Consistoire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...