Juifs flamands : une meilleure couverture d’Israël aurait mieux préparé à l’attentat de Nice
Rechercher

Juifs flamands : une meilleure couverture d’Israël aurait mieux préparé à l’attentat de Nice

Après avoir ignoré les voitures béliers utilisées en Israël “pour des raisons de politiquement correct”, l’Europe affronte une nouvelle tactique horrible

Capture d’écran de la scène de l'attaque à la voiture-bélier du 6 mars (Crédit : Twitter/Micky Rosenfeld)
Capture d’écran de la scène de l'attaque à la voiture-bélier du 6 mars (Crédit : Twitter/Micky Rosenfeld)

Une association représentant les juifs flamands a déclaré que l’attaque au camion en France était choquante pour les Occidentaux parce que leurs médias avaient délibérément ignoré la série d’attaques à la voiture bélier en Israël.

Le Forum des organisations juives de la région flamande a publié un communiqué inhabituel vendredi, au sujet de l’attentat du 14 juillet à Nice, dans le sud de la France. Au moins 84 personnes ont été tuées quand un terroriste a dirigé son camion sur une promenade bondée pendant la Fête nationale.

Beaucoup d’organisations juives européennes ont critiqué la couverture d’Israël par leurs médias, mas les grandes organisations comme le Forum font rarement référence à cela quand elles commentent un attentat terroriste en Europe.

« Il est inexact de dire, comme nous l’avons entendu tant de fois après l’attentat de Nice, que les voitures béliers sont un phénomène nouveau, écrit le Forum. En ignorant cette méthode de terrorisme en Israël, à cause du politiquement correct selon certains, l’on est regrettablement confronté de manière horrible à la réalité. »

Des policiers et gendarmes français se tiennent à côté d'un camion dans une rue de Nice le 15 Juillet 2016, à proximité du domicile où le terroriste aurait vécu. (Crédit : AFP/Anne-Christine Poujoulat)
Des policiers et gendarmes français se tiennent à côté d’un camion dans une rue de Nice le 15 Juillet 2016, à proximité du domicile où le terroriste aurait vécu. (Crédit : AFP/Anne-Christine Poujoulat)

Le communiqué comprenait une caricature d’un homme tenant une épée qu’il plante dans son torse en forme de carte de France, tout en s’agenouillant devant la Tour Eiffel en fond. L’épée porte les mots « politiquement correct ».

En tant que corps représentatif des communautés juives de la région flamande, un des trois états autonomes qui constituent le royaume fédéral de Belgique, le Forum parle au nom de la moitié de la population juive du pays.

L’organisation qui représente les juifs francophones de Belgique, le CCOJB, n’a fait aucune référence à Israël dans son communiqué sur l’attentat de Nice, dans lequel le CCOJB a exprimé sa solidarité avec la France et présenté ses condoléances aux familles des victimes.

Le CRIF, le Conseil représentatif des institutions juives de France, a fait allusion à Israël dans sa condamnation de l’attentat. « Les terroristes ont les mêmes objectifs à Paris, Nice, Bruxelles, Istanbul, Jérusalem, Tel Aviv, et dans le monde entier », a écrit le CRIF. Le conseil des députés juifs de Grande-Bretagne a écrit dans son communiqué que « nous ne connaissons que trop bien ce type d’attentat, en raison de son usage répété en Israël. »

En Espagne, le groupe de pression pour Israël ACOM a noté dans son communiqué que « le modèle utilisés en France est une technique mortelle constamment utilisée par les terroristes palestiniens contre le peuple israélien. » Mais la FCJE, l’organisation représentant la communauté juive espagnole, n’a pas mentionné Israël dans son communiqué, qui parlait de « terrorisme islamique qui attaque encore une fois » le mode de vie occidental.

Depuis janvier 2015, le Shin Bet a enregistré au moins 34 attaques à la voiture bélier par des terroristes palestiniens en Israël, qui ont entraîné la mort de trois personnes et en ont blessé au moins 77 autres.

En 2015, les attaques à la voiture bélier étaient responsables du deuxième plus grand nombre de blessés, après les 114 personnes poignardées et devant les 39 victimes des attaques à main armée. C’est la troisième méthode la plus mortelle employée par les terroristes, après les armes à feu et les attaques au couteau, selon l’agence.

Aliza Bin-Noun, ambassadrice d’Israël en France, n’a pas tracé de parallèle entre l’attentat de Nice et les attaques dans son pays natal dans le communiqué qu’elle a publié sur Twitter. « Horrifiée par l’attentat de Nice. Israël est aux côtés du peuple français et de leur douleur et est prêt à aider la France à combattre le terrorisme », a-t-elle écrit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...