Julius Lester, intellectuel afro-américain converti au judaïsme, mort à 79 ans
Rechercher

Julius Lester, intellectuel afro-américain converti au judaïsme, mort à 79 ans

L’auteur primé a embrassé son identité juive en 1982 lorsqu’il a appris que son arrière-grand-père maternel était un immigrant juif allemand marié à une esclave libéré

Julius Lester après sa réception du prix Samuel Minot Jones, le 16 avril 2015 (Crédit :  CC BY 2.0 Flikr/Jones Library)
Julius Lester après sa réception du prix Samuel Minot Jones, le 16 avril 2015 (Crédit : CC BY 2.0 Flikr/Jones Library)

Julius Lester,  un intellectuel afro-américain et militant dont la conversion au judaïsme en 1982, est décédé. Il aura marqué tous ceux qui se souviennent du rôle qu’il avait joué dans une grève scolaire raciste dans le quartier de Ocean Hill-Brownsville à New York en 1968.

Sa famille a annoncé son décès sur sa page Facebook, survenu après une brève hospitalisation, jeudi. Il avait 79 ans.

L’auteur primé a écrit 43 livres et articles dans le New York Times et le Village Voice et a enseigné les études judaïques et du Proche-Orient à l’Université du Massachusetts. En 1994, le roman de Lester sur le mouvement des droits civiques, Et toutes nos blessures pardonnées, a été nominé pour un prix national de la critique.

From Lian. Julius has passed peacefully, surrounded by family. The family is requesting privacy at this time as well as…

Posted by Julius Lester on Thursday, 18 January 2018

Lester a attiré l’attention de la communauté juive en 1968, lorsque des professeurs d’écoles publiques en grève ont affronté les parents et le conseil d’administration du district scolaire de Black Hill-Brownsville, à majorité noire, à Brooklyn.

En décembre, Lester, qui animait une émission de radio hebdomadaire sur WBAI, a interviewé un professeur d’histoire noir et lui a demandé de lire plusieurs poèmes d’un étudiant, apparemment adressés à des enseignants juifs majoritairement représentés parmi les professeurs en grève. Il a commencé par « Hey, garçon juif, avec cette kippa sur votre tête / Vous êtes un garçon juif pâle – je voudrais que vous soyez mort ».

Les auditeurs juifs étaient indignés, mais Lester a justifié la lecture en disant : « Je pense qu’il est important que les gens connaissent le genre de sentiments suscités chez au moins un enfant noir à cause de ce qui se passe à Ocean Hill-Brownsville ».

Fils de ministre, Lester avait 7 ans quand il a appris que son arrière-grand-père maternel était un immigrant juif allemand nommé Adolph Altschul, marié à une esclave libérée nommée Maggie Carson. Il a décrit cela comme le début d’un voyage qui l’a conduit à devenir un Juif par choix en 1982.

« Qui suis-je ? Il n’y a pas assez de mots pour décrire qui je suis, qui nous sommes, parce que nous portons tous en nous des traces de vies qui remontent à 10 000 ans et plus. Quelle honte qu’il y ait ceux qui réduisent la beauté de l’être humain à un concept aussi étroit et restrictif que la race », a-t-il écrit dans un essai en 2015.

Pendant 10 ans, il a été chef religieux laïc de la synagogue Beth El à St. Johnsbury, au Vermont. Lester était membre de la faculté de l’Université du Massachusetts depuis 1971 et a enseigné dans trois départements – études judaïques, anglais et histoire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...