Justice : « De nombreux défis restent à relever », dit Mandelblit à Saar
Rechercher

Justice : « De nombreux défis restent à relever », dit Mandelblit à Saar

À la cérémonie de passation de pouvoir, en présence du procureur-général, le nouveau ministre de la Justice, Gideon Saar a dit vouloir "corriger" le système - "pas le détruire"

Le procureur général, Avichai Mandelblit, s'exprime lors de la 17e conférence annuelle de Jérusalem du groupe 'Besheva', le 24 février 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/ Flash90)
Le procureur général, Avichai Mandelblit, s'exprime lors de la 17e conférence annuelle de Jérusalem du groupe 'Besheva', le 24 février 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/ Flash90)

Le procureur-général Avichai Mandelblit a salué, lundi, le ministre sortant de la Justice Benny Gantz au cours d’une cérémonie accueillant le nouveau responsable à la tête du ministère, Gideon Saar.

« Vous vous êtes dressé tel un mur de briques pour déjouer les tentatives de saper le statut du procureur-général », a dit Mandelblit à Gantz.

Une allusion peu subtile en direction de Saar qui a indiqué être favorable à la séparation du poste de procureur-général et de celui de conseiller juridique du gouvernement en raison d’un conflit d’intérêts inhérent présumé qui se poserait quand une seule et même personne a la charge de ces deux rôles.

S’adressant à Saar, Mandelblit a déclaré que « ce n’est pas un secret que le ministère de la Justice a traversé une période d’instabilité. Ce n’est pas une bonne chose. Vous devez relever aujourd’hui de nombreux défis. Et nous sommes à votre disposition ».

Saar, de son côté, a dit espérer corriger le système judiciaire – mais ne pas le détruire.

« Il y a des choses à corriger dans le système judiciaire, qui n’a connu aucun changement depuis des années. Et je suis là pour corriger ces choses et non pour détruire le système », a-t-il ajouté.

Saar, qui est le dirigeant de Tikva Hadasha, a ajouté que le secteur de la justice, en Israël, « a désespérément besoin de changements responsables, aujourd’hui, qui seront réalisés de manière non-partisane ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...