Kahlon : Israël va réduire les impôts de “milliards de shekels”
Rechercher

Kahlon : Israël va réduire les impôts de “milliards de shekels”

Voulant favoriser la croissance, le ministre des Finances promet de “continuer ses efforts pour faciliter la vie des citoyens”

Moshe Kahlon, ministre des Finances et président de Koulanou, pendant une réunion de son parti à la Knesset, le 23 mai 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Moshe Kahlon, ministre des Finances et président de Koulanou, pendant une réunion de son parti à la Knesset, le 23 mai 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le gouvernement israélien supprimera des milliers de shekels d’impôts dans le prochain budget national, a annoncé lundi Moshe Kahlon, ministre des Finances.

« Nous avons promis de continuer les efforts pour faciliter la vie des citoyens, et nous étudions plusieurs actions pour alléger le fardeau fiscal qu’ils portent », a-t-il déclaré pendant une réunion de son parti, Koulanou.

Kahlon a déclaré que l’état se concentrerait sur des mesures pour encourager le croissance du marché, et a exprimé sa pensée, que les deux instruments principaux pour cela sont « l’investissement et les réductions d’impôts ».

Le ministre des Finances a déclaré que dans le prochain budget, le gouvernement « investirait et réduirait les impôts de plusieurs milliards de shekels. »

Le salaire minimum israélien a été augmenté à 4 825 shekels par mois (1 149 euros) le 1er juillet, dans le cadre d’un plan d’augmentation progressive qui aboutira à un montant de 5 300 shekels (1 262 euros) en décembre 2017.

En septembre 2015, Kahlon et le Premier ministre Benjamin Netanyahu ont annoncé une réduction des taxes sur les ventes (TVA) et des impôts sur les sociétés, un geste critiqué à l’époque par la gouverneure de la Banque d’Israël, Karnit Flug.

Kahlon a affirmé lundi qu’il avait porté des réclamations sur le sujet.

« L’année dernière, quand nous avons annoncé une baisse de la TVA et des impôts sur les sociétés, il y a eu des critiques et des attaques sur cette décision. Aujourd’hui, il a été montré que cette mesure était correcte et ceux qui l’ont attaquée ont admis avoir eu tort. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...