Rechercher

« Kakdila », la nouvelle chanson d’Omer Adam, critiquée pour ses connotations racistes

Sortie à l'occasion de Novy God, la célébration russe de la nouvelle année, la chanson joue sur les stigmates des femmes russes israéliennes

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Le chanteur Omer Adam en concert à Modiin, le 28 août 2011. (Crédit : Jorge Novominsky/ Flash 90)
Le chanteur Omer Adam en concert à Modiin, le 28 août 2011. (Crédit : Jorge Novominsky/ Flash 90)

La dernière chanson d’Omer Adam, artiste en tête des classements Spotify et Apple en Israël, « Kakdila », a été jugée raciste et sexiste par plusieurs personnalités russo-israéliennes et au moins une ministre du gouvernement.

La chanson, partiellement chantée avec un faux accent russe, parle d’une jeune femme russe, de son alcoolisme et de son incapacité à bien parler l’hébreu tout en faisant allusion à ses exploits sexuels.

Intitulée « Kakdila », qui veut dire « Comment allez-vous ? » en russe, elle est sortie à temps pour Novy God, la fête russe du Nouvel An.

La chanson est en vogue sur la plate-forme YouTube, où plus de 5 000 utilisateurs débattent sur le caractère raciste ou non de la chanson, tandis qu’Adam est pris à partie par des personnalités publiques et autres pour ses paroles.

La députée Merav Michaeli, du Parti travailliste, s’exprime lors d’un événement culturel à Kfar Saba, le 2 février 2019. (Flash90)

La cheffe du parti Travailliste et actuelle ministre des Transports, Merav Michaeli a ainsi qualifié la chanson, auprès du site d’information Ynet, de « trois minutes les plus vulgaires entendues au cours de l’année dernière ».

Michaeli a réprimandé Adam pour avoir souligné les stigmates des Israéliens russes plutôt que de célébrer leur culture.

« Je veux croire qu’Omer Adam n’est pas une personne malveillante », a écrit Michaeli. « Je veux croire que si Omer Adam voyait les filles dont la vie est finie parce qu’elles ont entendu cette chanson et qu’elles ont pensé qu’elle était cool et qu’elles ont cru ce qu’elle implique, il ferait disparaître cette chanson du monde. Mais il ne les croit pas. Il ne choisit pas de les rencontrer, ne voit pas et ne fait pas face à la réalité. »

Adam a répondu à Michaeli sur les réseaux sociaux, lui disant que sa propre famille vient du Caucase, une région d’anciennes républiques soviétiques, et qu’il n’a jamais eu l’intention d’insulter qui que ce soit par une chanson écrite et interprétée en plaisantant.

Lior Schleien (Crédit : zaher abu elnaser.CC BY-SA 4.0)

Le chanteur a également fait remarquer que le partenaire de Michaeli, le comédien Lior Schleien, avait autrefois une émission de télévision satirique qui se moquait régulièrement des Israéliens russes.

Il l’a ensuite enjoint de s’occuper de ses affaires et d’améliorer les Transports publics en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...