Katz, Edelstein et Saar en tête de liste aux primaires du Likud
Rechercher

Katz, Edelstein et Saar en tête de liste aux primaires du Likud

Plus de la moitié des votes ont déjà été décomptés pour ces Primaires, les plus importantes du pays. Les résultats finaux sont attendus mercredi dans la journée

Le ministre de l'Intérieur de l'époque Gideon Saar (à gauche) après avoir remis sa lettre officielle de démission au président de la Knesset  Yuli Edelstein, le 3 novembre 2014 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le ministre de l'Intérieur de l'époque Gideon Saar (à gauche) après avoir remis sa lettre officielle de démission au président de la Knesset Yuli Edelstein, le 3 novembre 2014 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Alors que les résultats des Primaires du Likud sont en train d’arriver au compte-goutte dans la matinée de mercredi, ce sont le ministre des Transports Israel Katz, le président de la Knesset Yuli Edelstein et l’ancien ministre de l’Intérieur Gideon Saar qui devraient occuper les trois premières places sur la liste du parti après le leader Benjamin Netanyahu. Plus de la moitié des bulletins ont d’ores et déjà été dépouillés.

Durant ce décompte lent mais plein de suspens effectué dans 587 bureaux de vote dans tout le pays, plusieurs hauts-responsables de la formation au pouvoir n’ont cessé de se succéder, allant et venant, dans les dix premières places offertes de la liste nationale, Edelstein, Katz et Saar occupant pour leur part le top trois pendant la plus grande partie de la nuit.

Suivent le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan, la ministre de la Culture Miri Regev, Yariv Levin, le ministre du Tourisme, Yoav Gallant, ministre de l’Immigration (qui a récemment déserté les rangs de la formation Koulanou), l’ancien maire de Jérusalem Nir Barkat, et enfin le député Avi Dichter.

Puis : Gila Gamliel, Yuval Steinitz, Zeev Elkin, Tzipi Hotovely, Tzachi Hanegbi, Amir Ohana, David Amsalem, Ofir Akunis, Pinhas Idan, Yoav Kish, Ophir Katz, Etty Atia, Chaim Katz, Kati Shitrit, David Bitan, Micky Zohar, Shlomo Kara’i, Michal Shir / David Sharan (District de Tel Aviv), Avraham Neguise, (nouvel immigrant) Fondation Barak (placement des femmes), Patin Mulla (Minorités), May Golan, Sharren Haskel, Osnat Mark, Uzi Dayan (plaine côtière), Ayoub Kara et Ariel Kellner (Haïfa), Yehuda Glick.

Cette liste semble suggérer que la mise en avant effectuée à la dernière minute par Netanyahu en faveur de ce qu’il a qualifié de candidats « respectables » – pour fortifier le parti contre le défi incarné par la formation Hossen LeYisrael de Benny Gantz – a réussi. Le député Oren Hazan, cible des critiques et éclaboussé par les scandales au cours des quatre dernières années, n’arrive qu’à la 28ème place, ce qui se traduira sur la liste finale en un emplacement situé au-delà de la 40ème position. En effet, Netanyahu figure en tête de liste, les candidats régionaux bénéficieront de positions réservées aux 19ème, 22ème, 23ème, 27ème, 31ème, 35ème, 36ème et 39ème places. Netanyahu pourra désigner les occupants des 21ème, 28ème et 38ème place (ce qui exigera toutefois l’approbation finale des instances du Likud). Trois places seront réservées aux candidates arrivant sur la scène politique (23ème, 33ème et 37ème place) et des sièges sont réservés pour les nouveaux immigrants (30ème), un candidat issu des minorités (32ème) et un jeune candidat (34ème).

Dans ses sondages les plus optimistes, le Likud devrait remporter pas moins de 34 fauteuils à la Knesset.

Un total de 69 719 personnes sont allées mettre leur bulletin dans l’urne lors de ces primaires – un bulletin affichant la liste des 12 candidats favoris. Lors du dernier décompte, c’est Katz qui arrive en tête des suffrages avec 21 906 voix suivi de très près par Edelstein (21 837) et Saar, qui fait son retour en politique après une pause de quatre ans et qui arrive troisième avec 20 581 des votes. Erdan suit avec 19 953 voix, Regev lui emboîtant le pas (19 593 voix).

Les membres du Likud votent pour la liste du parti lors des Primaires dans le bureau de vote de la formation à Tel Aviv, le 5 février 2019 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Les bureaux de vote ont fermé à 22 heures dans tout le pays mardi soir, après une journée durant laquelle les activistes ont déposé leur bulletin dans l’urne lors d’une Primaire considérée comme un test de la mainmise de Netanyahu sur la formation.

Environ 119 000 membres du Likud ont pu voter dans le cadre d’un système de classement compliqué pour désigner les candidats régionaux et de districts, dans 113 bureaux répartis dans tout le pays. 58 % des électeurs se sont finalement prononcés, ce qui représente une forte hausse par rapport au taux de participation – 52 % – enregistré lors des dernières Primaires, en 2014.

Alors que la période pré-électorale a été dominée par les attaques ouvertes de Netanyahu contre Saar, qu’il a accusé d’oeuvrer à le renverser, les résultats préliminaires – et en attente de confirmation – du vote pourraient ne pas être de bon augure pour les efforts livrés par le Premier ministre d’empêcher l’ascension de son rival.

En même temps, Edelstein, qui est président de la Knesset depuis 2013, aurait été laissé à l’écart de la liste présumée des candidats recommandés par Netanyahu. Il a toutefois occupé la tête des suffrages pendant la majorité de la nuit de mardi, une tendance qui s’est encore confirmée mercredi matin.

Les partisans du Likud font campagne pour les membres et candidats du parti au bureau de vote de la formation à Tel Aviv, le 5 février 2019 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Ils étaient 142 candidats au total à s’aligner pour les premières places sur la liste électorale, tous espérant marquer suffisamment de points pour s’assurer une entrée certaine à la Knesset de 120 sièges. La compétition a été intense parmi les députés déjà en exercice et les nouveaux-venus influents pour les meilleures places au classement – qui ne garantissent pas pour autant un fauteuil à la table du cabinet.

Alors que Netanyahu a conservé la première place en tant que responsable du parti et que le parlementaire vétéran du Likud Benny Begin s’est retiré (encore une fois) du service public, 28 ministres et députés actuellement en exercice se sont présentés aux 18 premières places sur la liste électorale, qui sont créées pour les candidats qui se présentent au scrutin national. Ils ont été rejoints par Saar et de nouveaux-venus – Barkat et Galant – pour une course serrée.

En bas du classement, plusieurs députés en exercice sont déjà – presque certainement – ramenés à la porte de sortie de la Knesset. C’est le cas notamment de Yehuda Glick, d’Anat Berko, de Nurit Koren et de Nava Boker.

Le ministre des Communications Ayoub Kara, seul haut-candidat du Likud issu de la minorité druze, semble avoir échoué misérablement. Il est 24ème lors du dernier décompte – ce qui le place en 40ème position sur la liste finale, et hors des murs de la Knesset.

Les résultats finaux devraient émerger mercredi après-midi, alors que les bulletins seront comptés à la main au sein du complexe hôtelier Kfar Hamaccabiah à Ramat Gan.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...