Kiev : marche en hommage à un nationaliste ukrainien collaborationniste
Rechercher

Kiev : marche en hommage à un nationaliste ukrainien collaborationniste

Afin de parvenir à l’indépendance de l’Ukraine, Stepan Bandera a collaboré avec les nazis en créant des unités de combat qui s’opposèrent aux Soviétiques

Des militants de divers partis nationalistes avec des torches lors d'un rassemblement à Kiev, en Ukraine, le mercredi 1er janvier 2020, en hommage à Stepan Bandera, qui a collaboré avec les nazis et lutté contre le régime soviétique. (Crédit : AP Photo / Efrem Lukatsky)
Des militants de divers partis nationalistes avec des torches lors d'un rassemblement à Kiev, en Ukraine, le mercredi 1er janvier 2020, en hommage à Stepan Bandera, qui a collaboré avec les nazis et lutté contre le régime soviétique. (Crédit : AP Photo / Efrem Lukatsky)

Comme chaque 1er janvier, un millier de nationalistes ukrainiens ont défilé ce mercredi avec des torches à travers Kiev, capitale de l’Ukraine, en l’honneur de Stepan Bandera, un rebelle anti-soviétique de la Deuxième Guerre mondiale, a rapporté le média russe RT.

Les manifestants ont scandé des slogans tels que « L’Ukraine avant tout » et « Gloire à l’Ukraine, mort aux ennemis ».

De nombreux policiers étaient dispersés le long du rassemblement, autorisé par les autorités municipales. Il était organisé en l’honneur du 111e anniversaire de Stepan Bandera, jour de commémoration en Ukraine depuis l’an dernier.

Considéré comme un héros par les Ukrainiens, Stepan Bandera est vu comme un criminel de guerre par les Polonais, les Juifs et les Russes.

Des militants de divers partis nationalistes avec des torches lors d’un rassemblement à Kiev, en Ukraine, le mercredi 1er janvier 2020, en hommage à Stepan Bandera, qui a collaboré avec les nazis et lutté contre le régime soviétique. (Crédit : AP Photo / Efrem Lukatsky)

Homme politique et idéologue nationaliste ukrainien assassiné par un espion du KGB en 1959, il a dirigé l’Armée insurrectionnelle ukrainienne et l’Organisation des nationalistes ukrainiens – groupe extrémiste et antisémite.

Durant la Seconde Guerre mondiale et afin de parvenir à l’indépendance de l’Ukraine, il a collaboré avec les nazis en créant la légion ukrainienne, unités de combat sous commandement de la Wehrmacht qui s’opposèrent aux Soviétiques.

Bandera a été déporté par les nazis au camp de concentration de Sachsenhausen en 1941, après que Berlin a rejeté sa déclaration d’indépendance de l’Ukraine. Il a repris sa collaboration avec les nazis à sa libération en 1944. Deux de ses frères sont morts à Auschwitz.

Selon les historiens de la Shoah, ses groupes para-militaires seraient responsables de la mort de milliers de Juifs et jusqu’à 100 000 Polonais.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...