Rechercher

« Koolulam », évènement musical israélien, pour la première fois en France

L'évènement aura lieu le dimanche 13 novembre à la Grande synagogue de la Victoire, à Paris

« Koolulam » est un évènement musical exceptionnel, made in Israël, auquel déjà plus de 350 000 ont participé à travers le monde. Il vise à placer les participants au cœur d’un spectacle pour chanter une chanson qu’ils apprennent sur place. L’évènement sera organisé pour la première fois en France le mois prochain, à l’initiative du Keren Hayessod, en partenariat avec le Consistoire de Paris.

Il aura lieu le dimanche 13 novembre à la Grande synagogue de la Victoire, à Paris, de 15h à 18h (ouverture des portes à 14h30 ; fermeture obligatoire des portes à 15h30).

Des préventes sont disponibles à -50 % jusqu’au 27 octobre, avec le tarif adulte à 10 € au lieu de 20 €, le tarif enfant à 5 € au lieu de 10 €, et le tarif VIP à 50 € au lieu de 95 € (les places VIP donnent accès à l’événement sans faire la queue, à un balcon privatif et au cocktail de bienvenue).

Les fonds financeront les actions du Keren Hayessod, qui milite de différentes façons pour Israël.

Le spectacle comprendra une répétition générale d’une chanson dirigée par un chef d’orchestre, interprétée par le public, qui reçoit des documents avec les paroles et est divisée en différentes voix. Le spectacle est filmé, puis monté et mis gratuitement à disposition sur Internet.

« L’objectif principal de Koolulam est de réunir des étrangers qui n’ont aucune expérience du chant et de provoquer un moment musical innovant, créatif, sensoriel et inoubliable. Les enfants, les jeunes, les adultes et les personnes âgées deviennent des artistes », déclarait le producteur Jussara Gontow à l’agence JTA en 2019.

Koolulam est un mot-valise réunissant le mot anglais « cool » et les mots hébreux « kulam » (tout le monde) et « kol » (voix), et « koulouloulou », le cri festif des Juifs du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.

Créé en 2017, Koolulam s’est produit en Israël, aux États-Unis, au Canada et en Afrique du Sud.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...