Rechercher

La coalition divisée sur la question du hametz dans les hôpitaux pendant Pessah

Horowitz a autorisé les produits à base de levain, une "ligne rouge" pour Idit Silman : "pendant la Shoah, certains ont jeûné le jour de Pessah plutôt que de manger du hametz"

La députée Yamina Idit Silman et le ministre de la Santé Nitzan Horowitz lors d'une audition de la commission du travail, du bien-être et de la santé de la Knesset à Jérusalem, le 28 février 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
La députée Yamina Idit Silman et le ministre de la Santé Nitzan Horowitz lors d'une audition de la commission du travail, du bien-être et de la santé de la Knesset à Jérusalem, le 28 février 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Dimanche, un haut responsable de la coalition a fustigé le ministre de la Santé, Nitzan Horowitz, pour avoir ordonné aux hôpitaux d’autoriser les patients et les visiteurs à apporter du hametz – de la nourriture à base de levain, que les Juifs pratiquants s’abstiennent de consommer pendant Pessah – dans leurs locaux pendant les prochaines fêtes de Pessah, bien que le ministre ne donnait que des conseils sur la manière de se conformer à une décision de la plus haute juridiction.

« Lorsqu’un ministre du gouvernement dit que le hametz la nourriture contenant du levain – devrait être autorisé [dans les hôpitaux], il manque de respect à 70 % de la population », a déclaré la présidente de la coalition Idit Silman, du parti Yamina du Premier ministre Naftali Bennett, lors d’un débat lors d’un débat de la commission du travail, du bien-être et de la santé de la Knesset.

« Pendant la Shoah, certains ont jeûné le jour de Pessah plutôt que de manger du hametz et un ministre du gouvernement de l’État d’Israël a l’intention d’introduire du hametz… C’est du mépris pour les membres de la coalition », a-t-elle déclaré.

La loi juive interdit strictement la consommation d’aliments au levain pendant les sept jours de la fête de Pessah (du 15 au 22 avril), et les ustensiles de cuisine et de service utilisés avec ces aliments ne doivent pas être utilisés pendant Pessah.

Les hôpitaux ne servent pas de hametz à Pessah. Mais ces dernières années, les autorités, y compris le grand rabbinat, ont progressivement exigé que les hôpitaux empêchent également les visiteurs d’apporter de tels produits. Des scènes de gardes de sécurité fouillant les sacs des gens à la recherche de hametz pendant la semaine de Pessah et confisquant tout produit alimentaire potentiellement interdit ont provoqué de la colère et des requêtes en justice.

En 2020, la Haute Cour de justice a statué que les hôpitaux ne pouvaient pas interdire aux patients, visiteurs et autres, d’entrer avec des produits alimentaires qui ne sont pas autorisés à la consommation pendant Pessah pendant la durée de la fête. Dans sa décision, le tribunal a déclaré que les ordres de fouilles à l’entrée des hôpitaux avaient été donnés sans autorisation.

Les juges ont également déclaré que l’interdiction porte atteinte aux droits fondamentaux à l’autonomie individuelle, à la liberté de religion, ainsi qu’à la dignité et au droit à l’autodétermination des patients.

Dans une lettre officielle la semaine dernière, Horowitz a exigé que les directeurs des hôpitaux du pays respectent la décision de la Haute Cour.

« Il est de notre devoir de permettre à chaque patient de se comporter comme bon lui semble, sans contrainte », a-t-il écrit.

Des sources proches d’Horowitz ont déclaré dimanche aux médias israéliens que le ministre demandait simplement aux hôpitaux de respecter le verdict.

Ils ont ajouté que les hôpitaux sont tenus de se conformer à la décision et de respecter l’ensemble de la population dans le strict respect des principes de liberté de religion, de liberté de religion, d’égalité et de dignité humaine, sans préjudice ni coercition.

Silman a exigé qu’Horowitz publie des directives à ce sujet, avertissant que ses actions « franchissent la ligne rouge ».

Silman s’est récemment fait entendre sur les questions de religion et d’État en Israël. La semaine dernière, elle s’est fermement prononcée contre le compromis du mur occidental, un accord qui accorderait des libertés supplémentaires aux courants non orthodoxes du judaïsme sur le lieu saint de Jérusalem.

« Il y a un statu quo avec le mur Occidental qui, je pense, ne va pas changer. Toute l’attention qu’il y a autour n’est que pure démagogie. C’est un lieu de prière. Il y a une minorité – une minorité réformée – qui fait beaucoup de bruit comme si c’était la majorité. Nous devons dire la vérité: ce n’est pas le cas », a déclaré Silman dans une interview accordée à la radio publique Kan.

« Ce gouvernement et certainement nous – ou du moins moi – devons préserver le caractère orthodoxe du mur Occidental », a-t-elle ajouté.

De gauche à droite : Le ministre de la Défense Benny Gantz, le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid, le Premier ministre Naftali Bennett, la députée Idit Silman et le ministre de la Justice Gideon Saar lors d’une séance plénière à la Knesset de Jérusalem, le 29 juin 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

L’incident est également révélateur des tensions croissantes au sein de la coalition.

La semaine dernière, Bennett et le ministre de la Défense Gantz ont annulé leurs deux voyages prévus en Inde. Les deux voyages simultanés ont provoqué des tensions entre Bennett et Gantz lorsqu’ils ont été annoncés une semaine plus tôt, certains responsables de la coalition estimant que ce dernier tentait d’éclipser le Premier ministre.

La semaine dernière également, lors d’une réunion du cabinet où les ministres ont voté pour approuver la création de cinq nouvelles communautés dans le Néguev, un échange houleux a éclaté entre le ministre de la Justice Gideon Saar et le ministre de la Protection de l’environnement Tamar Zandberg – qui ont tous deux voté contre la motion.

« « Tu nourris vraiment une haine féroce à l’idée d’une implantation des Juifs. C’est fou » », a déclaré Saar, cité par le média Walla. « Ce n’est pas toi – malgré tout le respect que je te dois – qui va noter mon attachement au sionisme », aurait riposté Zandberg.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...