La Coalition juive républicaine muette sur les tentatives visant à bloquer Biden
Rechercher

La Coalition juive républicaine muette sur les tentatives visant à bloquer Biden

Deux Juifs républicains du Congrès doivent encore fait part de leur positionnement sur les efforts livrés par un nombre croissant de membres du parti de gêner la victoire de Biden

Le président américain Donald Trump se rend dans le bureau Ovale dans la Maison Blanche après son retour de Floride, à Washington, le 31 décembre 2020. (Crédit : Bill O'Leary/The Washington Post via Getty Images via JTA)
Le président américain Donald Trump se rend dans le bureau Ovale dans la Maison Blanche après son retour de Floride, à Washington, le 31 décembre 2020. (Crédit : Bill O'Leary/The Washington Post via Getty Images via JTA)

WASHINGTON (JTA) — La Coalition juive républicaine (RJC) ne s’est pas positionnée concernant l’initiative prise par le président américain Donald Trump et un certain nombre de républicains du Congrès qui ont décidé de faire obstruction à la certification de l’élection à la présidence des Etats-Unis du démocrate Joe Biden.

Pour leur part, les deux républicains juifs siégeant au Congrès n’ont pas fait savoir leur positionnement face à l’effort chimérique livré par un nombre croissant de membres de leur parti de ne pas reconnaître la défaite de Trump.

Ces républicains – qui sont soutenus par le président sortant – affirment de façon mensongère que l’élection de Biden à la Maison Blanche a été entachée de fraude. Les tribunaux et les responsables du système électoral – dont des républicains – ont démenti ces affirmations de manière répétée.

« Nous ne nous impliquons pas dans les débats internes des républicains au Congrès », a commenté le dirigeant de la RJC, Matt Brooks, dans un courriel, alors qu’il était interrogé sur cette controverse qui divise actuellement les membres du parti.

Matt Brooks, directeur exécutif de la Republican Jewish Coalition, s’adresse au groupe lors de sa conférence annuelle le 16 mars 2019 à Las Vegas, Nevada. (Autorisation)

Trump, qui a été, cette semaine, enregistré alors qu’il tentait de convaincre les responsables de Georgie de « trouver » des milliers de votes qui feraient basculer les résultats de l’Etat en sa faveur, a apporté son soutien aux efforts livrés pour renverser sa défaite électorale lors de la certification de la victoire de Biden par le Collège électoral, au cours d’une réunion du Congrès qui est prévue mercredi.

Cette initiative qui, dans un premier temps, avait remporté l’adhésion d’une poignée de membres d’extrême-droite de l’institution, serait dorénavant appuyée par 140 républicains de la chambre des représentants et par douze membres du sénat.

Pour leur part, certains républicains ont rejeté cette manœuvre avec force, estimant qu’elle était inconstitutionnelle et qu’elle menaçait la démocratie américaine.

Les alliés de la RJC se trouvent des deux côtés de la barrière : Ted Cruz, le sénateur du Texas, est devenu un porte-parole de l’initiative prise par les républicains de renverser la victoire de Biden et Liz Cheney, du Wyoming – qui tient une éminente place à la Chambre – a condamné ces efforts.

Le président-élu américain Joe Biden salue la foule lors de la campagne des candidats démocrates de Georgie à Atlanta, le 4 janvier 2021. (Crédit : Carolyn Kaster/AP)

Il est difficile de dire pour le moment quel est le positionnement adopté par les deux Juifs républicains siégeant au Congrès. Led Zeldin, de New York, n’a pas répondu à notre demande de réaction pour le moment. Toutefois, au mois de décembre, il avait figuré parmi les 126 membres républicains de la Chambre qui avaient lancé des poursuites judiciaires pour enquêter sur d’éventuelles fraudes au cours du processus électoral dans certains états remportés par Biden – des poursuites qui avaient été rejetées par la Cour suprême.

Le bureau de David Kustoff, du Tennessee, a noté que ce dernier ferait une déclaration dans la journée de mercredi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...