Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

28 drones houthis abattus lors d’une attaque « à grande échelle » en mer Rouge – Armée américaine

Quatre de ces drones ont été abattus par la France, l'un des alliés de la coalition, selon le ministère français des Armées

Cette image en noir et blanc publiée par le Commandement central de l'armée américaine montre l'incendie à bord du vraquier True Confidence après une attaque de missiles par les Houthis du Yémen, dans le golfe d'Aden, le 6 mars 2024. (Crédit : US Central Command via AP)
Cette image en noir et blanc publiée par le Commandement central de l'armée américaine montre l'incendie à bord du vraquier True Confidence après une attaque de missiles par les Houthis du Yémen, dans le golfe d'Aden, le 6 mars 2024. (Crédit : US Central Command via AP)

Les forces américaines et alliées ont abattu au total 28 drones tirés par les terroristes houthis du Yémen lors d’une attaque « à grande échelle » en mer Rouge et dans le golfe d’Aden, a annoncé samedi le Commandement militaire américain pour le Moyen-Orient (CENTCOM).

L’armée américaine avait d’abord fait état de 15 engins détruits, et a ensuite revu le nombre à la hausse. Le CENTCOM a précisé que ces 28 drones avaient été abattus entre 4 et 8 heures du matin (heure locale), et a assuré qu’aucun navire, commercial ou militaire, n’avait subi de dégâts.

Les Houthis ont eux revendiqué une attaque d’ampleur, affirmant avoir tiré des missiles sur un navire commercial « américain » et lancé des drones sur des navires de guerre américains. Il s’agit de l’une des plus importantes attaques des rebelles yéménites depuis qu’ils ont entamé en novembre une campagne de frappes de drones et de missiles contre des navires qui transitent par la mer Rouge, une artère essentielle pour le commerce mondial. Cette attaque « à grande échelle » s’est produite en mer Rouge et dans le golfe d’Aden, a précisé le CENTCOM. Les Houthis disent agir par solidarité avec les Palestiniens de la bande de Gaza, où Israël est en guerre contre le Hamas depuis le 7 octobre.

Les forces de la coalition et le commandement militaire américain ont estimé que les drones constituaient « une menace imminente pour les navires marchands, la marine américaine et les navires de la coalition dans la région », selon la même source.

En conséquence, « les navires et les avions de la marine américaine, ainsi que plusieurs navires et avions de la marine de la coalition, ont abattu 15 » des drones tirés par les Houthis, a ajouté le CENTCOM dans un message publié sur le réseau social X. Quatre de ces drones ont été abattus par la France, l’un des pays alliés, selon le ministère français des Armées. Les interventions de la coalition ont pour but de « protéger la liberté de navigation et pour rendre les eaux internationales plus sûres », a souligné le CENTCOM.

De son côté, le porte-parole militaire des Houthis, Yahya Saree, a indiqué sur X que les rebelles avaient mené deux opérations distinctes. La première visait le navire commercial « Propel Fortune » dans le golfe d’Aden, a-t-il déclaré, le décrivant comme un bateau « américain ». Des sites internet effectuant le suivi des navires décrivent le vraquier comme battant pavillon de Singapour, mais ne donnent pas sa position actuelle. Lors d’une deuxième opération des Houthis, a ajouté M. Saree, « 37 drones » ont été tirés sur « un certain nombre de navires de guerre américains ».

Le 9 janvier, les forces américaines et britanniques avaient abattu 18 drones et trois missiles tirés par les rebelles yéménites en direction de navires en mer Rouge, avait alors indiqué l’armée américaine. Selon le Royaume-Uni, il s’agissait de l’attaque la plus importante menée jusqu’alors par les Houthis.

En décembre, les États-Unis avaient annoncé une initiative de sécurité maritime visant à protéger les navires de la mer Rouge contre les attaques des Houthis, qui ont contraint les navires commerciaux à se détourner de cette route par laquelle transite en temps normal 12 % du commerce mondial.

Depuis janvier, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont également lancé des frappes répétées sur des cibles houthies au Yémen, mais les rebelles ont poursuivi leurs attaques.

À Sanaa, la capitale du Yémen, des personnes soutenant les Houthis ont participé ce samedi à un défilé militaire, piétinant des drapeaux américains, israéliens et britanniques.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.