La Cour rejette la demande de Pollard sur l’assouplissement de sa conditionnelle
Rechercher

La Cour rejette la demande de Pollard sur l’assouplissement de sa conditionnelle

L'ancien espion israélien, libre depuis novembre 2015, avait été condamné a perpétuité pour conspiration

Jonathan Pollard quitte un tribunal new-yorkais après sa libération de prison, le 30 novembre 2015. (Crédit : Spencer Platt/Getty Images/AFP)
Jonathan Pollard quitte un tribunal new-yorkais après sa libération de prison, le 30 novembre 2015. (Crédit : Spencer Platt/Getty Images/AFP)

La Cour d’appel fédérale de New York a rejeté la requête de l’espion israélien Jonathan Pollard, libéré, qui demandait l’assouplissement de sa libération conditionnelle.

La Cour d’appel de deuxième instance de Manhattan a statué que la Commission des libérations conditionnelle avait eu raison d’imposer à Pollard le port d’un bracelet électronique, l’observation d’un couvre-feu et un suivi informatisé.

Au début du mois, l’avocat de Pollard a déclaré à la cour que les conditions de vie de son client étaient « embarrassantes et lourdes », et l’empêcher de trouver du travail.

En 1968, Pollard a plaidé coupable pour conspiration dans le but de transmettre des renseignements sur la défense nationale à un gouvernement étranger, à Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...