La Cour rejette l’appel de Malka Leifer et la déclare apte à être extradée
Rechercher

La Cour rejette l’appel de Malka Leifer et la déclare apte à être extradée

Décision prise à l'unanimité ; aucun des arguments présentés par ses avocats ne permet de conclure qu'elle est mentalement inapte à être jugée et extradée

Malka Leifer, enseignante ultra orthodoxe recherchée en Australie pour abus sexuels sur des enfants, vue sur un écran via liaison vidéo lors d'une audience au tribunal de district de Jérusalem, le 20 juillet 2020. (Yonatan Sindel / Flash90)
Malka Leifer, enseignante ultra orthodoxe recherchée en Australie pour abus sexuels sur des enfants, vue sur un écran via liaison vidéo lors d'une audience au tribunal de district de Jérusalem, le 20 juillet 2020. (Yonatan Sindel / Flash90)

La Cour suprême a rejeté l’appel de Malka Leifer contre la décision d’un tribunal inférieur selon laquelle la pédophile en série présumée est mentalement apte à être extradée vers l’Australie.

Cela signifie que l’extradition de Leifer elle-même peut à présent être débattue, après que des douzaines d’audiences au tribunal pendant six ans ont traité la question de son aptitude mentale, causant des tensions diplomatiques avec Canberra.

Les juges rejettent à l’unanimité l’appel de Leifer, affirmant qu’aucun des arguments présentés par ses avocats ne permet de conclure qu’elle est mentalement inapte à être jugée et extradée.

Leifer est recherchée en Australie pour plus de 70 chefs d’accusation d’agression sur ses élèves de sexe féminin dans une école juive orthodoxe de Melbourne. Elle a fui le pays vers Israël en 2008.

Dassi Erlich, l’une des victimes présumées d’abus sexuels de la part de l’ancienne directrice d’école, a réagi mercredi à la décision de la Cour suprême selon laquelle elle est apte à être extradée.

« [Six] ans et 70 audiences au tribunal concernant l’aptitude mentale de Leifer ! Nous sommes exaltés, enfin une fin en vue ! » tweete-t-elle. « Pendant ce parcours tumultueux, il y a eu des moments où cela ne semblait pas possible ! ».

« Le 21 septembre, une décision d’extradition sera prise ! » ajoute-t-elle, en se référant à la date fixée pour une audience au cours de laquelle le tribunal de district de Jérusalem devrait se prononcer sur l’extradition de Malka Leifer.

Si la juge Chana Miriam Lomp du tribunal de district de Jérusalem approuve l’extradition de Leifer le 21 septembre, le ministre de la Justice Avi Nissenkorn devra signer l’ordre. Cependant, la décision du tribunal et l’approbation du ministre peuvent tous deux faire l’objet d’un appel devant la Cour suprême.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...