Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

La famille d’un Français détenu en Iran depuis plus de 9 mois demande sa libération

Son comité de soutien dénonce "une détention infondée" ; Louis Arnaud est accusé de participation aux manifestations qui ont éclaté en Iran après la mort de Mahsa Amini

Illustration : La prison d'Evin en Iran. (Crédit : CC BY-SA 2.0 Ehsan Iran/Wikipedia)
Illustration : La prison d'Evin en Iran. (Crédit : CC BY-SA 2.0 Ehsan Iran/Wikipedia)

La famille et les proches de Louis Arnaud, un Français détenu en Iran depuis fin septembre, ont de nouveau appelé à sa libération, et demandé aux gouvernements européens de « redoubler d’efforts » pour faire libérer leurs ressortissants.

« Louis avait entamé son tour du monde le 19 juillet 2022, nous saisissons cette date anniversaire pour attirer l’attention sur sa situation », a expliqué à l’AFP la mère du consultant de 35 ans, Sylvie Arnaud.

Dans un communiqué, son comité de soutien dénonce « une détention infondée » et souligne que Louis Arnaud, accusé de participation aux manifestations qui ont éclaté en Iran en septembre après la mort de Mahsa Amini, « clame son innocence ».

« Louis et des compagnons de voyage européens s’étaient tenus éloignés des manifestations qui ont débuté mi-septembre alors qu’ils se trouvaient déjà dans le pays depuis plusieurs semaines. Ils se rendaient à un site d’Escape game pour célébrer l’anniversaire de l’une d’entre eux lorsqu’ils ont brusquement été arrêtés et conduits à la prison d’Evin de Téhéran. Tandis que ses amis européens ont depuis été libérés, Louis est désormais détenu depuis 293 jours », selon le communiqué.

« Ses conditions de détention se sont améliorées, et il peut nous appeler régulièrement », a indiqué Arnaud. « Physiquement, il va bien. Il s’efforce d’entretenir son mental qui commence à fléchir à cause de la longueur de la détention », a-t-elle poursuivi.

« Nous demandons au gouvernement français et aux gouvernements européens de redoubler d’efforts pour faire libérer leurs ressortissants », a-t-elle déclaré.

La République islamique d’Iran détient plus d’une dizaine de ressortissants occidentaux, pour la plupart binationaux, et est accusée par leurs soutiens et des ONG de s’en servir comme monnaie d’échange dans des négociations.

Outre Arnaud, trois Français, que Paris qualifie « d’otages d’État », sont toujours détenus en Iran : une enseignante française, Cécile Kohler, et son compagnon Jacques Paris, arrêtés en mai 2022 pour « espionnage », et un autre dont l’identité n’a pas été dévoilée.

La chercheuse franco-iranienne, Fariba Adelkhah, arrêtée en 2019 puis condamnée à cinq ans de prison pour atteinte à la sécurité nationale, a été libérée le 10 février mais il lui est interdit de quitter le territoire iranien.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.