La famille d’un Israélien détenu à Gaza demande au Hamas de le libérer
Rechercher

La famille d’un Israélien détenu à Gaza demande au Hamas de le libérer

En décembre 2016, l'ONG israélienne Physicians for Human Rights avait transmis à l'organisation terroriste, la vidéo et des documents prouvant la maladie mentale d’Avera Mengistu

Avraham Mengistu, photographie non datée. (Crédit : autorisation de la famille)
Avraham Mengistu, photographie non datée. (Crédit : autorisation de la famille)

Dans une vidéo enregistrée à la fin de l’année 2016, la famille de Avera Mengistu, un Israélien détenu par le Hamas depuis septembre 2004, appelle le groupe terroriste palestinien à le libérer.

La vidéo réalisée par la famille, ainsi que les documents détaillant l’historique de la maladie mentale de Mengistu, ont été transmis à la branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, il y a environ deux ans.

Les documents ont été transmis par des membres de l’ONG israélienne de défense des droits de l’homme, Physicians for Human Rights [PHR], et a déclaré qu’ils avaient été informés par le Hamas, mais ne pouvaient pas le confirmer, que la vidéo avait été transmise à ceux qui détiennent Mengistu, et avait même été vue par Mengistu lui-même.

Dans la vidéo en amharique et en hébreu, sous-titrée en arabe, Agranash, la mère de Mengistu et son frère Ilan supplient l’organisation terroriste de le relâcher.

« Il est impossible que notre plaidoyer n’aille pas droit au cœur des responsables du Hamas », dit Mme Agranash. « Mon fils Avera est malade, c’est uniquement pour cela qu’il est entré Gaza. Pourquoi le Hamas refuse-t-il de le libérer ? Il n’a pas vu de médecin ou reçu les soins indispensables à sa pathologie. Nous sommes à court d’idées. Je veux le voir et s’il le faut, j’irai le rejoindre dans son lieu de détention. Membres du Hamas, je vous en prie, montrez-le-moi, libérez-le ».

Dans la vidéo, Ilan Mengistu déclare « que la famille souffre, s’inquiète et a le cœur brisé depuis deux ans ».

« Chaque jour, je vois ma mère pleurer et se lamenter, ‘Où est mon fils que j’ai élevé avec amour, en dépit de toutes les difficultés en Ethiopie et ici en Israël ?’ Elle me demande chaque jour ‘Pourquoi le retiennent-ils, à quoi peut-il leur être utile ? Ce n’est pas un soldat, il n’a jamais cherché à blesser personne. C’est juste un enfant issu d’une famille pauvre et démunie' ».

« Je n’ai aucune réponse à lui donner », ajoute Ilan. « Notre famille ne reçoit aucune aide du gouvernement ni de personne ».

Le PHR affirme qu’il travaille avec les officiels chargés de la santé à Gaza pour obtenir des informations sur Mengistu et Hicham al Sayed, un Bédouin de nationalité israélienne, détenu par le Hamas et souffrant lui aussi d’un déséquilibre mental.

Les officiels israéliens confirment qu’ils négocient pour obtenir la libération de Mengistu et d’Al Sayed, ainsi que la restitution des dépouilles des deux soldats israéliens tués à Gaza en 2014 qui seraient également détenus par le Hamas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...