Israël en guerre - Jour 287

Rechercher

La fermeture de Rafah aurait empêché au moins 2 000 évacuations médicales depuis Gaza

Un représentant de l'OMS appelle à la réouverture de Rafah et à la mise en place d'autres itinéraires d'évacuation médicale

Une ambulance transportant les corps des travailleurs humanitaires étrangers tués lors d'une récente frappe aérienne israélienne à Gaza traverse le poste frontière de Rafah entre l'Égypte et la bande de Gaza, mercredi 3 avril 2024. (Crédit : Ahmed Abudraa/AP)
Une ambulance transportant les corps des travailleurs humanitaires étrangers tués lors d'une récente frappe aérienne israélienne à Gaza traverse le poste frontière de Rafah entre l'Égypte et la bande de Gaza, mercredi 3 avril 2024. (Crédit : Ahmed Abudraa/AP)

LE CAIRE – La fermeture du poste-frontière de Rafah entre l’Égypte et la bande de Gaza aurait empêché l’évacuation médicale d’au moins 2 000 patients, selon un responsable de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a appelé mardi à la réouverture de Rafah et d’autres itinéraires d’evacuation.

Avant la fermeture, « une cinquantaine de patients dans un état critique quittaient Gaza chaque jour… Cela signifie que depuis le 7 mai, au moins
2 000 personnes n’ont pas pu quitter Gaza pour recevoir des soins médicaux », a expliqué Rik Peeperkorn, représentant de l’OMS en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Au début de la guerre, déclenchée par l’attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre, le point de passage de Rafah était la principale voie d’évacuation et d’acheminement de l’aide humanitaire. Il a été fermé lorsqu’Israël a lancé son opération sur la bordure sud de la bande de Gaza en mai. L’Égypte refuse depuis de rouvrir le point de passage tant que les troupes israéliennes ne se seront pas retirées et qu’une présence palestinienne n’aura pas été rétablie.

Selon des sources de sécurité égyptiennes, les États-Unis, l’Égypte et le Qatar se sont entretenus à la fin de la semaine dernière en vue de rouvrir le point de passage et d’accroître le flux d’aide humanitaire, même si Rafah reste fermé. Un article publié plus tôt dans la journée de mardi indiquait que Le Caire avait refusé une proposition de Jérusalem d’évacuer les Palestiniens malades de l’enclave.

Le trafic par le point de passage de Kerem Shalom entre Israël et Gaza, que Peeperkorn qualifie de dangereux, a été entravé par l’insécurité et des problèmes logistiques.

Au moins 10 000 personnes doivent être évacuées de Gaza, selon Peeperkorn, qui précise que ce chiffre est probablement inférieur au nombre réel de personnes nécessitant des soins intensifs pour des traumatismes de guerre et des maladies chroniques.

« Nous avons besoin de plus de routes pour les évacuations médicales d’urgence (medevac), nous aimerions que Kerem Shalom et d’autres routes puissent être utilisées pour les évacuations médicales d’où les patients pourront ensuite être dirigés vers des hôpitaux de référence à Jérusalem-Est et en Cisjordanie », a expliqué Peeperkorn.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.