La FPA fustige le “profilage racial” au bureau du Premier ministre
Rechercher

La FPA fustige le “profilage racial” au bureau du Premier ministre

Une journaliste arabe israélienne a dû enlever son soutien-gorge pour pouvoir couvrir la réunion hebdomadaire du cabinet

Vue sur les bureaux du Premier ministre, à Jérusalem. Illustration. (Crédit : Orel Cohen/Flash90)
Vue sur les bureaux du Premier ministre, à Jérusalem. Illustration. (Crédit : Orel Cohen/Flash90)

L’Association de la presse étrangère de Jérusalem (FPA), a publié une condamnation cinglante du bureau du Premier ministre après qu’il a été demandé à une journaliste arabe israélienne d’enlever son soutien-gorge pendant une fouille corporelle complète pour pouvoir entrer dans la réunion hebdomadaire du cabinet mardi matin.

« C’est le dernier exemple d’une longue série de vérifications corporelles intrusives et inappropriées contre des journalistes arabes israéliens par l’équipe de sécurité du Premier ministre », a déclaré la FPA dans ce communiqué.

« L’Association de la presse étrangère condamne cet acte de profilage racial, qui va non seulement à l’encontre des idéaux démocratiques d’Israël, mais fait une parodie du processus d’accréditation et soulève de profondes questions sur les affirmations répétées du Premier ministre, selon lesquelles il serait engagé envers l’égalité pour tous les citoyens d’Israël », a déclaré la FPA.

La FPA demande des excuses et un arrêt immédiat de ces pratiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...