Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

La France interdit la fourniture de « ressources économiques » au chef du Hamas à Gaza

En novembre, la secrétaire d'État française chargée de l'Europe Laurence Boone avait plaidé pour la mise en place de sanctions européennes visant de hauts responsables du Hamas

Yaha Sinwar, chef du groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza, serre la main d'un combattant masqué de l'aile militaire lors d'un rassemblement marquant le 35e anniversaire de la fondation du groupe, dans la ville de Gaza, le 14 décembre 2022. (Crédit : MOHAMMED ABED / AFP)
Yaha Sinwar, chef du groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza, serre la main d'un combattant masqué de l'aile militaire lors d'un rassemblement marquant le 35e anniversaire de la fondation du groupe, dans la ville de Gaza, le 14 décembre 2022. (Crédit : MOHAMMED ABED / AFP)

Le gouvernement français a interdit mardi et pour six mois la fourniture de « ressources économiques » au chef du groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza, Yahya Sinouar, considéré comme l’architecte de l’attaque du 7 octobre contre Israël.

« La France travaille à assécher les sources de financements » du Hamas, a indiqué le ministère de l’Economie et des Finances dans un communiqué.

Un arrêté daté du 30 novembre 2023 et entré en vigueur mardi « interdit ainsi à toute personne physique ou morale » de fournir à Yahya Sinouar des « ressources économiques », poursuit Bercy.

« Les fonds et ressources économiques qui appartiennent à, sont possédés, détenus ou contrôlés par M. Yahya Sinouar (…) font l’objet d’une mesure de gel des avoirs », précise l’arrêté du ministre de l’Économie Bruno Le Maire.

« Bien que Yahya Sinouar ne dispose pas d’avoirs en France, cette désignation nationale constitue un préalable nécessaire pour l’adoption d’une mesure de gel antiterroriste au niveau européen », ajoute le ministère, rappelant que le Hamas est un « groupe désigné comme terroriste par l’Union européenne ».

Yahya Sinouar, 61 ans, est considéré comme l’architecte de l’attaque du 7 octobre, quand des centaines d’assaillants du Hamas ont fondu sur des kibboutz, des bases militaires et une rave-party en Israël, faisant 1 200 morts, en majorité des civils, selon les autorités israéliennes. Israël a depuis promis d’annihiler le Hamas et mène une large opération militaire à Gaza.

La maison où les restes de Liel Hetzroni, 12 ans, ont été découverts au kibboutz Beeri, près de la frontière séparant Israël et Gaza, dans le sud d’Israël, le 19 novembre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

En novembre, la secrétaire d’État française chargée de l’Europe Laurence Boone avait plaidé pour la mise en place de sanctions européennes visant de hauts responsables du Hamas, principalement financières, qui pourraient prendre la forme d’un gel des avoirs.

Dans un arrêté similaire daté du 13 novembre, Paris avait annoncé geler pour six mois les avoirs de Mohammed Deif, qui dirige la branche militaire du Hamas et est inscrit depuis 2015 sur la liste américaine des « terroristes internationaux » les plus recherchés.

De son côté, Londres a également pris des sanctions – gels d’avoirs, embargos sur les armes, interdictions de voyager – contre six individus : quatre dirigeants du Hamas et deux individus accusés de financer l’organisation, dont Mohammed Deif et Yahya Sinouar.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.