La Jerusalem Design Week investit la Hansen House sur le thème de l’évasion
Rechercher

La Jerusalem Design Week investit la Hansen House sur le thème de l’évasion

Le festival de la créativité ouvrira le 1er juillet, accueillera une compagnie de cirque et célébrera la fuite vers la nature, les cultures alternatives et les identités

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

La Jerusalem Design Week ouvrira ses portes le 1er juillet 2021 à la Hansen House. (Crédit : Alon Sarid, Dana Ben Shalom et Amit Portman)
La Jerusalem Design Week ouvrira ses portes le 1er juillet 2021 à la Hansen House. (Crédit : Alon Sarid, Dana Ben Shalom et Amit Portman)

Le 1er juillet marque le début de la dixième édition de la Jerusalem Design Week, la célébration annuelle de la créativité dans la ville, qui se tiendra à la Hansen House jusqu’au 8 juillet.

Cette année, la semaine d’expositions et d’événements de design s’articulera autour du thème du « Runaway Circus », sur la pandémie et la fuite de la vie virtuelle vers la nature, les cultures alternatives et les identités, a expliqué Ron Wolf, l’un des directeurs de l’événement.

« Le thème de l’évasion touche les gens au niveau mondial, local et à Jérusalem », a déclaré Ron Wolf. « C’est un cirque qui s’est emballé depuis un an et demi, et nous avons dû adapter le thème en raison de ce qui s’est passé. »

À cette fin, la compagnie de cirque multidisciplinaire Clown X a investi le terrain de l’ancienne léproserie. Des expositions axées sur le thème du cirque et des performances avec des animaux et des insectes impliquant des tatoueurs auront lieu, ainsi que des événements de design culinaire.

La Jerusalem Design Week se caractérise par la diffusion d’un message spécifique dans l’espace de la Hansen House, a déclaré M. Wolf.

« Nous racontons une histoire à travers le thème », a-t-il ajouté.

La plupart des œuvres de design ont été créées pour la Design Week, bien qu’une quarantaine des 150 artistes participants viennent de l’étranger et enverront leurs œuvres mais ne seront pas physiquement présents.

Le thème a été choisi en 2019, mais les organisateurs ont décidé il y a seulement trois mois d’aller de l’avant avec l’événement, a déclaré Wolf. Ils sont tout de même heureux de pouvoir recevoir du public.

« Nous ne sommes jamais une exposition de design comme les autres, car nos œuvres vivent avec le public et ont accès à toutes sortes de personnes – laïques et religieuses, Juives et Arabes – et c’est très important pour nous », a déclaré Wolf.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...