La Knesset revient à moins de rigueur pour les jupes des employées
Rechercher

La Knesset revient à moins de rigueur pour les jupes des employées

Yuli Edelstein a nommé un comité composé d'élus et de leurs aides et chargé d'examiner la réglementation en vigueur

Des employées de la Knesset manifestent contre le code vestimentaire du parlement à la Knesset, à Jérusalem, le 14 décembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des employées de la Knesset manifestent contre le code vestimentaire du parlement à la Knesset, à Jérusalem, le 14 décembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Parlement israélien va revenir au moins provisoirement à une application moins rigoureuse de son code vestimentaire après un mouvement de protestation en solidarité avec des femmes interdites d’accès parce que leur jupe était trop courte, a-t-on appris jeudi de sources parlementaires.

Des dizaines d’assistantes parlementaires avaient protesté mercredi à l’entrée de la Knesset contre le récent durcissement des consignes sur la longueur des jupes. La mobilisation avait beaucoup fait parler d’elle dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Les manifestantes dénonçaient une atteinte à leur liberté et une rupture soudaine avec les pratiques antérieures. Elles se plaignaient de n’avoir eu aucune explication.

Cette nouvelle intransigeance fait suite à des instructions diffusées en octobre par le directeur général de la Knesset, qui avait reçu plusieurs plaintes quant à la longueur des jupes et des robes d’une partie du personnel, a expliqué le Parlement.

Le code vestimentaire de la Knesset interdit d’entrer en shorts, en habits déchirés ou en chemises sans manches, et impose de porter une tenue « correcte », selon le site du Parlement.

Devant la contestation, le président de la Knesset Yuli Edelstein a décidé de nommer un comité composé d’élus et de leurs aides et chargé d’examiner la réglementation en vigueur, a indiqué un porte-parole à l’AFP.

En attendant ses conclusions, la direction et les députés se sont mis d’accord pour que les parlementaires demandent à leurs assistantes de faire attention au choix de leur tenue, et la Knesset se montrera, elle, moins sourcilleuse sur le respect des règles, a dit le porte-parole.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...