La lettre d’Albert Einstein de 1939 sur les réfugiés juifs est mise aux enchères
Rechercher

La lettre d’Albert Einstein de 1939 sur les réfugiés juifs est mise aux enchères

Les enchères de la note dans laquelle le physicien remerciait l'agent artistique d'Hollywood pour son "splendide travail" en faveur des Juifs persécutés, s'ouvrent à 10 000 dollars

La lettre écrite par Albert Einstein le 10 juin 1939 à William Morris. (Autorisation)
La lettre écrite par Albert Einstein le 10 juin 1939 à William Morris. (Autorisation)

Une lettre écrite par Albert Einstein quelques mois avant le début de la Seconde Guerre mondiale a été mise aux enchères, a annoncé lundi la maison de vente aux enchères qui vend le document.

La lettre, datée du 10 juin 1939, a été écrite sur le papier à en-tête personnel d’Einstein à Princeton, où le physicien est devenu universitaire après l’arrivée au pouvoir des nazis en Allemagne.

Elle était adressée à William Morris, un compatriote juif allemand immigré aux États-Unis et propriétaire de l’agence artistique éponyme d’Hollywood, et le félicitait pour son « splendide travail » d’aide aux réfugiés.

« La force de résistance qui a permis au peuple juif de survivre pendant des milliers d’années a été fondée dans une large mesure sur des traditions d’entraide. En ces années d’affliction, notre volonté d’entraide est mise à rude épreuve. Puissions-nous résister à cette épreuve aussi bien que l’ont fait nos pères avant nous », a écrit Einstein.

Une photo du célèbre physicien Albert Einstein. (AP Photo, File)

Il a ajouté : « Nous n’avons pas d’autre moyen d’autodéfense que notre solidarité et notre conscience que la cause pour laquelle nous souffrons est une cause importante et sacrée. »

Einstein a également félicité Morris pour avoir « contribué de manière si importante à sauver nos frères juifs persécutés de leur péril calamiteux et à les conduire vers un avenir meilleur », avant de signer.

Nate D. Sanders Auctions a indiqué que les enchères pour la lettre, qui ont débuté à 10 000 dollars, prendront fin jeudi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...