La ligne qui reliera Tel Aviv à Jérusalem « menace de faire exploser » le conflit, selon les Palestiniens
Rechercher

La ligne qui reliera Tel Aviv à Jérusalem « menace de faire exploser » le conflit, selon les Palestiniens

Le ministère des Affaires étrangères palestinien appelle la communauté internationale à condamner le projet

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Un train longe l'autoroute Ayalon près de la gare centrale "Savidor" de Tel Aviv, le 23 août 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Un train longe l'autoroute Ayalon près de la gare centrale "Savidor" de Tel Aviv, le 23 août 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le ministère des Affaires étrangères palestinien a déclaré que le projet de chemin de fer entre Jérusalem et Tel Aviv pour le mur Occidental « menace de faire exploser » le conflit, et il appelle la communauté internationale à condamner le projet.

Le ministre des Transports Yisrael Katz a dévoilé mardi un projet de train à grande vitesse reliant Tel Aviv à Jérusalem, et qui desservira les Lieux saints via des voies souterraines qui contournera la Vieille Ville de Jérusalem.

Le ministère des Affaires étrangères palestinien a également critiqué les projets de quatre nouveaux arrêts sur le chemin de fer qui desserviront les implantations israéliennes de Ma’ale Adumim, Adam, Atarot et Givat Zeev.

Dans un communiqué de presse, le ministère « condamne fermement » les projets « de colonisation et de judaïsation » présentés par Katz.

Il soutient qu’ils sont destinés à annexer les implantations israéliennes de Cisjordanie et à les rattacher à Jérusalem.

Le ministère prétend que ces projets « sépareront Jérusalem de sa périphérie palestinienne, changeront ses repères, effaceront son identité et détruiront ses vestiges. »

La ligne de chemin de fer « sera une rupture dans la continuité territoriale de la Cisjordanie et la transformera en cantons isolés, et fera de la vie des résidents [palestiniens] un enfer ».

Le communiqué met en garde contre les « conséquences désastreuses de l’expansion de ce projet », qui « sabote tout chance de paix ».

Les Palestiniens appellent la communauté internationale et les Nations unies, et notamment l’UNESCO et le Conseil de Sécurité de l’ONU a assumer leurs responsabilités face à « cette dangereuse escalade de la colonisation, qui menace de faire exploser » le conflit.

« Le ministère appelle à une action rapide pour mettre fin à cette attaque de colonisation sans précédent », peut-on lire dans le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...