La livraison de 2 F-35 retardée après des problèmes trouvés sur un autre modèle
Rechercher

La livraison de 2 F-35 retardée après des problèmes trouvés sur un autre modèle

L'armée américaine a reporté le transport des avions de chasse ; l'armée israélienne indique que le processus d'intégration de ces avions de pointe se poursuit rapidement

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le F-35 Lightning II lors d'un test de ravitaillement au crépuscule en janvier 2015. (Crédit : Tom Reynolds / Lockheed Martin)
Le F-35 Lightning II lors d'un test de ravitaillement au crépuscule en janvier 2015. (Crédit : Tom Reynolds / Lockheed Martin)

La livraison de deux avions de chasse F-35 prévue cette semaine a été reportée après la détection d’un problème technique sur une autre version de l’avion, a annoncé mardi l’armée israélienne.

Les deux avions de chasse furtifs F-35 étaient attendus mercredi. L’armée n’a pas indiqué de nouvelle date pour leur arrivée.

« Conformément à une décision prise par les forces aériennes américaines, l’arrivée des deux avions Adir va être légèrement reportée afin de terminer un processus d’inspection technique sur les appareils », a indiqué l’armée dans un communiqué, utilisant le surnom des F-35.

« Le processus d’intégration de l’avion dans les forces aériennes, avant qu’il ne soit déclaré opérationnel, se poursuit dans les temps », a expliqué l’armée israélienne.

Le premier avion de chasse F-35 israélien dévoilé par Lockheed Martin à Fort Worth, Texas, le 22 juin 2016. (Crédit : Lockheed Martin)
Le premier avion de chasse F-35 israélien dévoilé par Lockheed Martin à Fort Worth, Texas, le 22 juin 2016. (Crédit : Lockheed Martin)

Selon les responsables militaires, le F-35 devrait être pleinement opérationnel d’ici la fin de l’année.

Le site d’information Walla, qui a été le premier à rapporter cette information, a annoncé que le problème ne s’était pas révélé dans la version F-35I achetée par Israël, mais dans un autre modèle de l’avion.

Après la découverte de ce problème, les militaires américains ont mis un terme aux livraisons de l’avion pour s’assurer qu’ils n’étaient pas tous touchés par ce défaut.

Même si Israël a déjà payé les F-35 qui devaient être livrés mercredi, ils ne deviendront la propriété de l’armée israélienne qu’au moment de leur atterrissage en Israël.

Les Etats-Unis étant responsables du bon déroulement de la livraison de l’avion, qui coûte approximativement 360 millions de shekels, ne veulent prendre aucun risque.

Un avion chasseur F-35 après avoir atterri sur la base aérienne de Nevatim dans le sud d'Israël le 12 décembre 2016 (Crédit : armée israélienne)
Un avion chasseur F-35 après avoir atterri sur la base aérienne de Nevatim dans le sud d’Israël le 12 décembre 2016 (Crédit : armée israélienne)

Cette prudence avait déjà été démontrée cours de la livraison des deux premiers F-35 en décembre 2016, une livraison retardée de plusieurs heures car les avions avaient atterri en Italie à cause du brouillard.

Israël a été le premier pays en dehors des Etats-Unis à recevoir le F-35, et a défendu cet appareil de haute technologie face aux critiques portant sur la lenteur de son processus de production, son prix et de nombreux revers connus au fil des années.

Dimanche, Israël a finalisé un accord portant sur l’achat de 17 F-35 supplémentaires à Lockheed Martin. L’armée possédera ainsi 50 de ces avions de chasse, décrits comme des bijoux de technologie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...