Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

La loi autorisant les soldats à voter depuis Gaza adoptée en première lecture

La loi permettrait aux soldats de voter "du terrain", même en dehors du territoire israélien dans des bureaux spécialement prévus à cet effet une semaine avant le scrutin

Des troupes israéliennes opérant dans la bande de Gaza sur une photo non datée publiée par l'armée le 24 janvier 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes israéliennes opérant dans la bande de Gaza sur une photo non datée publiée par l'armée le 24 janvier 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Un projet de loi autorisant les soldats de l’armée israélienne à voter aux élections municipales depuis le terrain, y compris dans les zones situées en dehors du territoire de l’État d’Israël, comme la bande de Gaza, a été adopté lors de la première de trois lectures à la Knesset.

La législation, proposée par les députés de HaMahane HaMamlahti Michael Biton et Zeev Elkin, permettrait également aux soldats de voter dans des bureaux spécialement prévus à cet effet une semaine avant les élections afin de « garantir le droit de vote de tous les soldats, qu’ils soient en service régulier ou en service de réserve actif ».

À la fin du mois dernier, le cabinet a voté à l’unanimité le report des élections municipales nationales à la date du 27 février 2024, la guerre entre Israël et le Hamas continuant à représenter un défi pour la bonne tenue du scrutin.

À l’époque, Tsahal avait informé le gouvernement que 688 réservistes inscrits comme candidats ne pourraient « très probablement » pas être libérés de leur service pour faire campagne si le vote avait lieu en janvier. Les élections auraient dû avoir lieu en octobre, mais elles ont été reportées une première fois à janvier à la suite de l’attaque du Hamas le 7 octobre.

L’incapacité des soldats israéliens à voter lorsqu’ils sont à Gaza a été évoquée plus tôt cette semaine par le chef du parti d’opposition Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, comme l’une des raisons pour ne pas organiser d’élections générales malgré son opposition au Premier ministre Benjamin Netanyahu et à son gouvernement.

« Devons-nous installer des urnes à Khan Younès ? », avait-il demandé.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.