Rechercher

La patrouille côtière d’Israël invite de jeunes flibustiers à découvrir la vie marine

Une organisation de préservation de la mer entièrement gérée par des bénévoles a lancé son nouveau programme visant à sensibiliser les jeunes à la protection de la mer

Des pirates en herbe font l’apprentissage de la vie marine à bord du bateau de la Coast Patrol, Apparat, le 11 juin 2022. (Crédit: Egor Iggy Petrenko/Coast Patrol).
Des pirates en herbe font l’apprentissage de la vie marine à bord du bateau de la Coast Patrol, Apparat, le 11 juin 2022. (Crédit: Egor Iggy Petrenko/Coast Patrol).

Avis à tous les pirates et marins en herbe ! Vous voulez en savoir plus sur la vie en mer ? Ceci pourrait être pour vous !

La patrouille côtière, une organisation de conservation marine entièrement gérée par des bénévoles, lance un programme hebdomadaire qui emmène des enfants et des adolescents en mer pour leur faire découvrir l’environnement marin d’Israël et les sensibiliser aux menaces qui pèsent sur lui.

Dimanche, le voyage inaugural du programme a eu lieu à bord de l’Apparat, le bateau de patrouille de l’organisation.

Le voyage a marqué la Journée mondiale des océans des Nations unies, qui a eu lieu jeudi.

Les jeunes aventuriers portaient des tenues de pirates et ont même rencontré une sirène, qui leur a parlé de ses amis marins.

La Coast Patrol, composée de bénévoles, emmène de jeunes pirates pour leur faire découvrir la mer et marquer la Journée mondiale des océans, le 11 janvier 2022. (Crédit: Egor Iggy Petrenko/Coast Patrol)

Tissant un lien entre l’apprentissage et l’aventure, chaque voyage de 90 minutes sera axé sur la biodiversité de la mer et les nombreuses menaces qui pèsent sur elle, de la pollution au plastique en passant par les engins de pêche abandonnés.

Plusieurs dizaines d’enfants se sont déjà inscrits dans la région d’Ashkelon et un lycée a manifesté son intérêt, bien que cela nécessite une approche éducative différente, selon Joseph Segal, cofondateur et directeur de la patrouille côtière.

Segal a déclaré que l’organisation, qui espère intéresser des enfants dans d’autres endroits, est en train de contacter des écoles et d’autres institutions et qu’elle accueillerait tous les jeunes, y compris ceux qui ont des besoins particuliers.

L’Apparat ne peut accueillir que sept « pirates » à la fois ; la patrouille recherche donc un bateau supplémentaire pour augmenter son nombre de passagers.

Les sorties seront gratuites, et auront lieu après les heures de classe.

De plus amples informations peuvent être obtenues sur le site web de la patrouille côtière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...