La police arrête 6 personnes appartenant à un réseau de trafic de personnes
Rechercher

La police arrête 6 personnes appartenant à un réseau de trafic de personnes

Les six détenus auraient forcé 10 personnes handicapées, originaires de l'Europe de l'Est, à mendier sous la contrainte

Un homme demande de l'argent dans les rues du centre de Jérusalem, le 17 mars 2014. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Un homme demande de l'argent dans les rues du centre de Jérusalem, le 17 mars 2014. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

La police a découvert un réseau de traite des êtres humains impliquant la mendicité forcée de personnes malentendantes et muettes originaire d’Europe de l’Est. Six Israéliens ont été arrêtées pour être interrogées et 10 personnes ont été libérées d’un appartement à Netanya et emmenées dans une maison sous protection policière.

Les six personnes sont soupçonnées de trafic d’êtres humains, de séquestration, de travail forcé, d’agression, de viol, de rétention de passeports et de complot en vue de commettre un crime. Parmi les six détenus, trois sont des résidents de Netanya. Il y a également un résident d’Ashkelon et un résident de Rishon Lezion.

La police pense que les 10 victimes venaient d’Europe de l’Est et qu’elles sont entrées en Israël avec des visas touristiques qui ont depuis expiré. Elles auraient été forcés de mendier. Les trafiquants présumés ont utilisé la violence, le chantage et les menaces pour les obliger à se soumettre.

Les opérateurs du réseau sont également soupçonnés d’avoir retenu les victimes prisonnières dans des appartements tout en gardant illégalement leurs passeports et en ayant une attitude violente à leur égard. Ils auraient également pris une part importante de leur argent. L’un des suspects est accusé d’avoir agressé sexuellement l’une des victimes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...