La police arrête un “important” criminel dans une affaire de meurtre
Rechercher

La police arrête un “important” criminel dans une affaire de meurtre

9 arrestations ; la police enquête sur des meurtres dont les victimes sont invitées à une “réunion” puis exécutées

Une voiture de la police israélienne. Illustration. (Crédit : Flash90)
Une voiture de la police israélienne. Illustration. (Crédit : Flash90)

La police israélienne a arrêté mardi neuf personnes, dont une que les policiers ont appelée « le dirigeant d’une importante famille du crime », et qui sont suspectées d’être impliquées dans une série d’assassinats dans le milieu criminel.

Les victimes de « l’affaire 1 131 » ont été tuées par ce que le site d’informations Ynet a appelé la méthode du « petit chaperon rouge », dans laquelle les victimes sont invitées à une réunion avec d’autres figures du milieu puis assassinées.

Ynet a annoncé la semaine dernière qu’une figure du crime organisé était devenue témoin de l’Etat, la deuxième personne à le faire le mois dernier. Mais, a précisé Ynet, le deuxième individu a présenté certaines difficultés à la police, puisque les deux témoins donnent à présent des témoignages contradictoires sur les affaires liées à cette enquête, ce qui a entraîné la libération de plusieurs suspects la semaine dernière.

Les restes d’une victime, le criminel Jordan Azoulay, ont été découverts en juillet, cinq ans après sa disparition.

En mars dernier, deux assassinats liés à des figures du milieu criminel qui coopéraient avec la police.

Dans le premier meurtre, une femme de 30 ans dont le mari était devenu témoin de l’Etat avait été abattue devant ses trois jeunes enfants à Beer Sheva.

Quelques jours après, Avner Mayo, personnage connu de la police qui se serait heurté à deux familles importantes du crime organisé en devenant témoin de l’Etat, a été tué dans l’explosion d’une voiture à Tel Aviv.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...