La police dissipe des « troubles à l’ordre public » au mont du Temple
Rechercher

La police dissipe des « troubles à l’ordre public » au mont du Temple

D'après les autorités, des fidèles ont défilé et entonné des chants sur le site saint après les prières du vendredi matin

Les forces de sécurité israéliennes se rendent sur le mont du Temple dans la vielle ville de Jérusalem pour faire revenir le calme, le 11 août 2019. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)
Les forces de sécurité israéliennes se rendent sur le mont du Temple dans la vielle ville de Jérusalem pour faire revenir le calme, le 11 août 2019. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)

Plusieurs centaines de fidèles musulmans ont semé le trouble au mont du Temple à Jérusalem après les prières du vendredi matin, a fait savoir la police.

D’après les autorités, les agents ont interrompu une procession où des chants nationalistes étaient entonnés, après que 8 000 personnes environ ont assisté aux prières du matin.

« La police n’autorisera pas les troubles à l’ordre public sur le mont du Temple et fera le nécessaire pour empêcher les agitations ou les appels nationalistes », met en garde un communiqué de la police.

Plus tôt ce mois-ci, la police a interpellé 10 visiteurs musulmans sur le site après des troubles à l’ordre public.

Le site est le plus saint du judaïsme et le troisième plus saint chez les musulmans, qui l’appellent le complexe de la mosquée Al-Aqsa ou le Sanctuaire noble.

Il a été le théâtre de heurts intermittents entre fidèles musulmans et forces de l’ordre.

En vertu du traité de paix signé en 1994 par Israël et la Jordanie, l’État juif reconnaît le royaume comme gardien du mont du Temple et des sites religieux musulmans de Jérusalem.

Des militants font pression pour que les Juifs soient autorisés à prier sur au mont du Temple.

Mais toute discussion ou même rumeurs de changement sur le statu quo en vigueur dans le site sont généralement vigoureusement rejetées par le monde musulman, qui accuse Israël de tenter de « judaïser » celui-ci ou d’en étendre l’accès aux pèlerins juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...