La police met en place une unité pour traquer les transgresseurs de quarantaine
Rechercher

La police met en place une unité pour traquer les transgresseurs de quarantaine

L'unité spéciale de la police accompagnera les inspecteurs du ministère de la Santé lors de leurs visites pour s'assurer que les gens en quarantaine n'enfreignent pas les règles

Des citoyens arrivent pour voter dans un bureau de vote spécial pour les électeurs mis en quarantaine en raison d'une possible exposition au nouveau coronavirus à Jérusalem, lors des élections à la Knesset, le 2 mars 2020. (Nati Shohat/Flash90)
Des citoyens arrivent pour voter dans un bureau de vote spécial pour les électeurs mis en quarantaine en raison d'une possible exposition au nouveau coronavirus à Jérusalem, lors des élections à la Knesset, le 2 mars 2020. (Nati Shohat/Flash90)

Un porte-parole de la police a annoncé dimanche la création d’une unité spéciale chargée de veiller à ce que les personnes placées en quarantaine à domicile pendant 14 jours ne se mélangent pas au reste de la population.

L’unité spéciale de la police accompagnera les inspecteurs du ministère de la Santé qui effectuent des visites sur place pour s’assurer que les personnes en quarantaine n’enfreignent pas les règles.

On estime que quelque 80 000 Israéliens sont confinés chez eux en quarantaine, la plupart d’entre eux revenant de destinations où il y a eu des épidémies de COVID-19.

La police affirme également avoir ouvert neuf enquêtes sur des personnes soupçonnées d’avoir enfreint les règles de quarantaine.

« La police travaillera avec le ministère public pour traduire en justice quiconque choisit d’ignorer les directives du ministère de la Santé et fait en sorte, intentionnellement ou non, que le virus se propage et nuise à la santé publique », indique un communiqué de la police.

Le communiqué ne précise pas si le chiffre inclut l’équipe de basket-ball du Maccabi Tel Aviv, qui a brisé une quarantaine pour jouer un match après avoir séjourné en Espagne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...