Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

La police met fin à une manifestation anti-Israël à l’université d’Amsterdam

Dans un message publié sur X, la police d'Amsterdam a affirmé que l'université avait déposé une plainte contre les manifestants pour actes de vandalisme

Des étudiants anti-Israël brandissant des drapeaux palestiniens et des pancartes alors qu'ils occupent le campus de l'Université d'Amsterdam, le 6 mai 2024. (Crédit : Nick Gammon/AFP)
Des étudiants anti-Israël brandissant des drapeaux palestiniens et des pancartes alors qu'ils occupent le campus de l'Université d'Amsterdam, le 6 mai 2024. (Crédit : Nick Gammon/AFP)

L’université d’Amsterdam a annoncé qu’elle resterait fermée pendant deux jours, après une intervention de la police pour disperser une manifestation anti-Israël et propalestinienne dans l’une de ses facultés lundi.

La police est intervenue lundi après que des manifestants ont occupé des bâtiments universitaires dans plusieurs villes néerlandaises pour condamner la guerre à Gaza, a rapporté l’agence de presse ANP.

Des vidéos publiées sur X montrent une rangée de policiers en tenue anti-émeute avec des chiens forçant dans une foule de manifestants dans la rue à côté d’un canal d’Amsterdam.

Dans un message publié sur X, la police d’Amsterdam a affirmé que l’université avait déposé une plainte contre les manifestants pour actes de vandalisme.

La police veille à ce que personne ne puisse pénétrer dans les bâtiments universitaires et demandera aux manifestants de quitter volontairement les lieux, ajoute le message.

Un porte-parole de l’Université d’Amsterdam (UvA) a confirmé l’occupation et dit qu’elle avait conseillé aux personnes non affiliées à la manifestation de quitter le bâtiment.

Plus tôt dans la journée, un groupe de protestataires néerlandais a déclaré avoir occupé des bâtiments universitaires dans les villes d’Amsterdam, Groningen et Eindhoven.

Le conseil d’administration de l’université a annoncé l’annulation de tous les cours mardi et mercredi, ainsi que la fermeture de tous les bâtiments, car il a déclaré ne pas être en mesure de garantir la sécurité des personnes présentes sur le campus.

Le conseil d’administration de l’université a déclaré que la manifestation avait été pacifique jusqu’à ce qu’un groupe de personnes masquées rejoigne le groupe initial et entreprenne de bloquer les entrées et les sorties de secours, causant de graves dommages au bâtiment et à sa bibliothèque.

Ces manifestations s’inscrivent dans la vague d’agitation qui secoue les universités américaines, où les étudiants ont installé des campements de protestation anti-Israël et appelé leurs écoles à se désinvestir d’Israël, en invoquant la guerre qui fait rage à Gaza, déclenchée par le massacre perpétré par le groupe terroriste palestinien du Hamas le 7 octobre dernier.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.