La police met la main sur un réseau suspecté de vendre du faux Viagra
Rechercher

La police met la main sur un réseau suspecté de vendre du faux Viagra

Plus de 20 personnes à travers Israël ont été interpellées. Le ministère de la Santé a averti que les pilules peuvent être dangereuses

De fausses pilules de la dysfonction érectile, mieux connues sous leur nom commercial, le Viagra. (Crédit : police israélienne)
De fausses pilules de la dysfonction érectile, mieux connues sous leur nom commercial, le Viagra. (Crédit : police israélienne)

La police, le ministère de la Santé et les enquêteurs de l’administration fiscale ont découvert un réseau suspecté d’importer et de vendre de fausses pilules de la dysfonction érectile, mieux connues sous leur nom commercial, le Viagra.

Ils ont mis la main sur plus de 20 suspects, à travers le pays après avoir conduit une opération d’infiltration qui a révélé que ce qui ressemble à une organisation bien huilée importe des quantités importantes de pilule et les commercialise sur Internet et via un réseau national de distributeurs, qui propose un service de livraison à domicile.

Cette opération a permis de saisir les pilules suspectes, les emballages, les étiquettes, ainsi que la documentation.

Les pilules étaient étiquetées « la célèbre pilule de dysfonctionnement érectile », relate le porte-parole du ministère de la Santé.

Les personnes interpellées ont été emmenées pour être interrogées. Ils sont suspectés de vendre et de fournir une substance dangereuse, de fraude, d’infractions commerciales, d’infraction aux règlementations pharmaceutiques et d’obstruction à la justice.

Le ministère de la Santé a prévenu que ces pilules peuvent représenter un danger pour la santé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...