La police révèle un projet massif de corruption au sein d’une agence de défense
Rechercher

La police révèle un projet massif de corruption au sein d’une agence de défense

L'affaire était soumise depuis 10 mois à un embargo, qui a été levé mardi

Le siège de l'unité Lahav 433 de lutte contre la corruption de la police israélienne, à Lod, le 8 novembre 2013. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)
Le siège de l'unité Lahav 433 de lutte contre la corruption de la police israélienne, à Lod, le 8 novembre 2013. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)

L’unité d’élite anti-fraude de la police israélienne, Lahav 433, a annoncé que sept personnes ont été arrêtées en décembre 2016, il y a dix mois, car elles sont soupçonnées d’avoir organisé un plan massif de pots-de-vins et de corruption au sein d’une agence de défense israélienne.

Une ordonnance de non-publication a été levée mardi sur cette affaire, autorisant les forces de l’ordre à révéler des détails sur le dossier.

Selon un communiqué de la police, trois des sept suspects sont des employés actuels ou passés d’une agence de défense israélienne. Les trois sont soupçonnés d’avoir touché des pots-de-vin « massifs » pour avoir accepté de se pencher sur des appels d’offres en faveur d’entreprises civiles qui étaient représentées par les quatre autres suspects.

Les hommes ont passé de nombreuses semaines en état d’arrestation et sont dorénavant libres, même s’ils doivent respecter des limitations imposées par la cour.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...