La police saisit 3,5 tonnes de viande et 1 200 oeufs en Cisjordanie
Rechercher

La police saisit 3,5 tonnes de viande et 1 200 oeufs en Cisjordanie

Les autorités vont détruire ces produits alimentaires échappant aux règlementations hygiéniques qui ont été saisis dans des magasins de Kafr Kanna, dans le nord du pays ; 2 arrestations

De la viande non surveillée saisie par les autorités à  Kafr Kanna, le 2 février 2017 (Crédit : police israélienne)
De la viande non surveillée saisie par les autorités à Kafr Kanna, le 2 février 2017 (Crédit : police israélienne)

La police a saisi 3,5 tonnes de viande et 1 200 oeufs non marqués et non autorisés jeudi, qui avaient été passés en contrebande en Israël depuis la Cisjordanie.

Dans une opération conjointe menée avec des responsables du ministère de l’Agriculture, les forces de l’ordre ont découvert les produits dans la ville arabe de Kafr Kanna, à proximité de Nazareth, dans le nord du pays, alors qu’ils recherchaient une boulangerie et les locaux de sept bouchers.

La viande et les œufs ont été emmenés pour être détruits, a rapporté la Dixième chaîne.

« De la viande issue d’un abattoir non surveillé et des oeufs d’origine non identifiée ne sont pas soumis aux mesures d’hygiène et peuvent mettre en danger la santé du public », a expliqué un porte-parole de la police.

« Leur vente est également nuisible pour le marché réglementé ».

De la viande non surveillée saisie par les autorités à  Kafr Kanna, le 2 février 2017 (Crédit : police israélienne)
De la viande non surveillée saisie par les autorités à Kafr Kanna, le 2 février 2017 (Crédit : police israélienne)

Deux suspects ont été arrêtés – un Palestinien de 23 ans qui se trouvait clandestinement en Israël et son employeur d’une quarantaine d’années, originaire de Kafr Kanna. La police devrait demander au tribunal de Nazareth de prolonger la détention préventive de ce dernier.

Le sort du jeune Palestinien reste pour le moment incertain.

Les trafics de viande et d’oeufs depuis la Cisjordanie vers Israël sont assez communs.

Au mois de décembre, la police des frontières avait déjoué une tentative de trafic portant sur 9 000 oeufs non marqués et non autorisés depuis la Cisjordanie à Jérusalem.

Des oeufs non marqués saisis par les autorités à Kafr Kanna, le 2 février 2017 (Crédit : police israélienne)
Des oeufs non marqués saisis par les autorités à Kafr Kanna, le 2 février 2017 (Crédit : police israélienne)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...