La police tchèque enquête sur les masques d’Hitler en vente à Prague
Rechercher

La police tchèque enquête sur les masques d’Hitler en vente à Prague

"Notre département mène une enquête sur cette affaire", a déclaré un porte-parole de la police tchèque

Vue panoramique de Prague. Illustration. (Crédit : David Iliff/CC BY-SA 3.0)
Vue panoramique de Prague. Illustration. (Crédit : David Iliff/CC BY-SA 3.0)

La police tchèque a indiqué mercredi mener une enquête concernant la vente dans un magasin de Prague de masques en caoutchouc à l’effigie du dictateur nazi Adolf Hitler.

Un tel masque accroché dans la vitrine d’un magasin dans le quartier historique de Mala Strana a provoqué l’ire de l’ambassadeur d’Allemagne Christoph Israng qui en a publié vendredi une photo sur Twitter et écrit : « Les Tchèques ont tant souffert sous le régime nazi. Pourquoi de telles ordures sont-elles vendues dans le centre de Prague maintenant ? ».

« Notre département mène une enquête sur cette affaire », a déclaré à l’AFP un porte-parole de la police tchèque, Jaroslav Ibehej, se refusant à d’autres commentaires.

Katerina Pisackova, porte-parole de l’arrondissement central pragois a précisé pour sa part que la ville avait mis fin au bail du magasin, censé vendre « des objets représentant la culture traditionnelle pragoise et tchèque ».

Le centre de la capitale tchèque, qui date du Moyen-âge, se trouve sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Plusieurs magasins pour touristes y proposent des souvenirs tels que les chapkas de l’Armée Rouge ou des poupées russes.

« Il faut reconnaître que quelques magasins ternissent la réputation du quartier historique de Prague », a déclaré le maire de l’arrondissement Pavel Cizinsky dans un communiqué obtenu par l’AFP.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...