Rechercher

La police va recommander la mise en examen de Netanyahu

Les enquêteurs ont abandonné l'idée d'interroger le milliardaire australien James Packer

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une réunion d'une commission du contrôle de l'Etat de la Knesset lors d'une discussion sur le rapport sur l'opération Bordure protectrice, le 19 avril 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une réunion d'une commission du contrôle de l'Etat de la Knesset lors d'une discussion sur le rapport sur l'opération Bordure protectrice, le 19 avril 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

La police termine actuellement son enquête dans l’une des affaires de corruption contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, et recommandera l’inculpation de ce dernier, a annoncé mercredi la Deuxième chaîne.

Cette affaire, surnommée l’Affaire 1 000, tourne autour de très chers cadeaux offert au Premier ministre et à sa famille par de riches hommes d’affaires.

La police cherchait à interroger le milliardaire australien James Packer dans cette affaire, mais selon la Deuxième chaîne, les enquêteurs auraient arrêté de tenté de le contacter.

Selon la chaîne, la police a plus de 90 témoignages, et est en train de terminer son enquête.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...