La présidente croate en photo avec un blason oustachi
Rechercher

La présidente croate en photo avec un blason oustachi

Le régime oustachi est responsable de la mort de centaines de milliers de Serbes, juifs, Roms et militants anti-fascistes

La présidente croate Kolinda Grabar-Kitarovic pose avec un drapeau portant le blason du régime croate pro-nazi de la Seconde Guerre mondiale, pendant un voyage au Canada en novembre 2016. (Crédit : Facebook)
La présidente croate Kolinda Grabar-Kitarovic pose avec un drapeau portant le blason du régime croate pro-nazi de la Seconde Guerre mondiale, pendant un voyage au Canada en novembre 2016. (Crédit : Facebook)

La présidente croate Kolinda Grabar-Kitarovic a posé, lors d’une récente visite au Canada, à côté d’un drapeau portant le blason du régime oustachi, pro-nazi pendant la Seconde Guerre mondiale, suscitant l’émoi dans le pays, ont souligné samedi les médias croates.

L’affaire a provoqué une vive controverse et un débat enflammé sur les réseaux sociaux, alors que les services de la présidence assuraient qu’il n’y avait pas matière à polémique.

Le cliché, publié par un Croate vivant au Canada sur sa page Facebook, montre Kolinda Grabar-Kitarovic posant, avec d’autres personnes à ses côtés, devant un drapeau croate orné du blason utilisé par le régime oustachi pendant le deuxième conflit mondial, responsable de la mort de centaines de milliers de Serbes, Juifs, Roms et militants anti-fascistes.

Ce blason oustachi est composé d’une alternance de 25 petits carrés rouges et blancs, le premier en haut à gauche étant un blanc.

La présidente croate, Kolinda Grabar Kitarović (Crédit : CC BY-SA SpeedyGonsales / Wikipedia)
La présidente croate, Kolinda Grabar Kitarović (Crédit : CC BY-SA SpeedyGonsales / Wikipedia)

Après le deuxième conflit mondial, à l’époque de la Croatie yougoslave, le blason a été remplacé, le premier carré devenant rouge.

En 1990, à l’approche de l’indépendance, les deux versions se côtoyèrent jusqu’à ce qu’une loi, en décembre 1990, décrète que le carré rouge soit le premier.

« Nous ne voyons pas matière à polémique », a déclaré la présidence sur la chaîne de télévision N1, rappelant qu’un tel drapeau flottait devant le Parlement croate en 1990.

La position de la présidente sur le régime oustachi « est claire et elle s’est exprimée à ce sujet à plusieurs reprises », a ajouté la présidence.

« Cette affaire concernant notre présidente est plus que honteuse », a estimé en ligne une habitante de Zagreb, Visnja Skreblin.

Un autre citoyen croate, Mario Babic, a défendu la présidente, estimant qu’il s’agit du « blason historique de la Croatie, créé bien avant les pages les plus sombres de l’histoire de la Croatie ».

Tihomir Janjicek, qui a publié la photo litigieuse sur sa page Facebook, un jour après la visite de la présidente croate au Canada, a assuré pour sa part que Grabar-Kitarovic avait personnellement donné son accord à l’utilisation du drapeau.

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10209507936608588&set=a.10205145512030700.1073741825.1631670938&type=3

« Je n’enlèverai pas cette photo… en dépit des demandes de certaines personnes », a-t-il écrit sur sa page Facebook en saluant ce qu’il a appelé « l’esprit croate authentique » de Kolinda Grabar-Kitarovic.

Celle-ci a pris ses fonctions en 2015 comme représentante du parti conservateur HDZ. La présidence croate dispose de pouvoirs limités.

L’ancien gouvernement dirigé par le HDZ, qui est tombé en juin, a été accusé de ne pas prêter attention à la progression de l’extrême droite dans le pays, qui cultive la nostalgie du passé oustachi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...