Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

La rentrée universitaire reportée à décembre en attente du retour des réservistes

Certains programmes destinés aux étudiants étrangers ont déjà commencé en distanciel ; l'université Ben Gurion sert de centre logistique et de refuge en ces temps de guerre

Des étudiants de l'Université hébraïque le premier jour de l'année universitaire, le 23 octobre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Des étudiants de l'Université hébraïque le premier jour de l'année universitaire, le 23 octobre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

L’année universitaire ne commencera pas avant que ceux qui ont été appelés à servir dans la réserve de Tsahal pendant la guerre en cours contre le groupe terroriste palestinien du Hamas ne commencent à être libérés de leur service, et il est peu probable qu’elle commence avant le début du mois de décembre, ont annoncé les universités israéliennes mardi.

« Le semestre d’hiver commencera dans toutes les universités de recherche lorsque les personnes appelées à effectuer leur service de réserve commenceront à être libérées, mais pas avant le 3 décembre 2023 », a déclaré la commission des directeurs d’universités dans un communiqué.

Ils ont ajouté qu’un préavis de deux semaines sera donné pour le début des études.

« Pour l’instant, nous ciblons le 3 décembre, sachant que même si tout se termine demain, nous avons besoin de temps pour préparer nos campus pour les études », a déclaré au Times of Israel le président de l’université Ben Gurion du Néguev, le professeur Daniel Chamovitz, qui fait partie du comité.

Reconnaissant la dimension non exhaustive de la décision, Chamovitz a déclaré : « Nous ne voulions pas donner une date fixe, [parce que] c’est très difficile à dire, mais d’un autre côté, nous voulons donner un peu de visibilité aux étudiants ». En commençant le 3 décembre, quelques jours avant le début de Hanoukka, les établissements auront la possibilité d’avoir deux semestres complets et une session d’été.

Chamovitz a souligné que les universités ne fonctionneront pas comme d’habitude, car les étudiants et le personnel devront faire face aux séquelles de la guerre et aux traumatismes qui en découlent.

Le semestre d’automne, qui devait commencer le 15 octobre, avait déjà été reporté au 5 novembre.

Le rappel d’environ 360 000 soldats de réserve – l’un des plus importants de toute l’Histoire d’Israël – concerne à la fois des enseignants et des étudiants, a fait savoir le comité. Approximativement 30 % de tous les étudiants d’université servent actuellement au sein de l’armée.

Le système universitaire conservera encore son calendrier académique annuel – il s’étend sur deux semestres – et la commission prévoit que le second semestre débordera sur l’été. Toutefois, la mise en œuvre finale de ce calendrier et les arrangements nécessaires relèveront de la responsabilité des universités à titre individuel.

Daniel Chamovitz, président de l’université Ben Gurion. (Autorisation)

L’université Ben Gurion, située à Beer Sheva, « a été plus touchée » que les autres universités par la crise, a souligné Chamovitz. « Beaucoup de nos étudiants et de nos employés vivaient dans le Néguev occidental [près de Gaza]. Quelque 500 familles associées à l’université sont « désormais des réfugiés », a déclaré Chamovitz, qui a passé de nombreux appels de deuil.

« Toutes les universités ont été touchées par la fête », a-t-il ajouté, faisant référence à l’assaut du groupe terroriste palestinien du Hamas contre le Festival Supernova le 7 octobre, qui a fait des centaines de morts et où des otages ont été capturés. De nombreux festivaliers étaient étudiants.

« Nous avons un certain nombre d’étudiants qui sont otages, et ce sont des choses que nous devrons gérer au début de l’année scolaire. Dans le même temps, l’université a organisé toutes ses ressources et sa main-d’œuvre (…) pour s’assurer que nous disposons des installations nécessaires pour fournir des services sociaux, financiers, psychologiques et financiers à notre communauté spécifique », a-t-il déclaré.

Le campus Ben Gurion, qui n’accueille pas de cours pour le moment, sert actuellement de foyer pour les personnes évacuées et de centre logistique, et fournit des services aux citoyens ainsi que de nombreuses autres activités. Il faudra donc un certain temps pour que le campus soit à nouveau prêt à dispenser des cours, a expliqué un responsable de l’université.

Malgré le retard de l’année scolaire, les universités qui proposent des programmes aux étudiants étrangers ont la possibilité de commencer plus tôt en utilisant l’enseignement à distance, mais cette décision « est prise individuellement pour chaque institution, en fonction de la situation », a déclaré le porte-parole du comité.

Certains programmes, comme l’école internationale Rothman de l’Université hébraïque et l’école internationale Lowy de l’Université de Tel Aviv, ont déjà commencé leur année universitaire en distanciel.

« La décision de poursuivre les activités de l’école internationale Rothberg par le biais de l’enseignement à distance a été prise pour permettre aux étudiants internationaux de poursuivre leurs études en ces temps incertains. Alors que certains étudiants internationaux sont partis pendant la guerre, nous reconnaissons l’importance d’assurer la stabilité de leurs études tout en restant en Israël. L’enseignement à distance nous aide à atteindre cet objectif et à soutenir leur expérience éducative », a déclaré l’Université hébraïque dans un communiqué transmis au Times of Israel.

Environ 4 000 étudiants et membres du corps enseignant de l’Université hébraïque ont été appelés au service de réserve, a indiqué l’université.

« Nous nous engageons à soutenir nos étudiants récemment mobilisés de diverses manières, notamment en leur fournissant une aide financière, un tutorat, une aide pour compléter le matériel de cours, une prolongation des délais, etc. En ce qui concerne les paiements, l’université reportera la perception des frais de scolarité à une date ultérieure cette année. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.