La Russie annule l’interdiction d’un film de Donald Duck “nazi”
Rechercher

La Russie annule l’interdiction d’un film de Donald Duck “nazi”

La star animée de Disney avait été interdite en 2002 parce que la propagande antinazie du film avait été mal comprise par le tribunal russe

Un tribunal russe a lavé des accusations d’extrémisme le personnage de Walt Disney Donald Duck, 73 ans après la sortie d’un court-métrage le montrant en uniforme nazi.

Le dessin animé de huit minutes, « Le visage du Führer », était une vidéo de propagande pour renforcer le moral des Américains.

Le film montre Donald Duck comme ouvrier d’une usine nazie, et sert d’avertissement à ce que pourrait être la vie sous le Troisième Reich.

Le canard est présenté heureux de se réveiller américain, et réalise que le moment où il était nazi n’était qu’un mauvais rêve.

La publication de symboles nazis est interdite par la loi russe et la vision négative du régime nazi n’avait pas été perçue par les autorités russes.

En 2012, un habitant de Kamchatka, dans l’est de la Sibérie, avait téléchargé le dessin animé, et avait été arrêté puis condamné à une peine avec sursis pour « incitation à la haine raciale » par une cour municipale, selon le Daily Mail.

Par la suite, les procureurs avaient réalisé leur erreur et étaient revenus devant la cour pour reconnaître que la vidéo de Donald Duck était en fait de la propagande antinazie.

Le dessin animé va à présent être retiré d’une liste d’interdiction comprenant 3 700 items.

La liste a été créée en 2002, deux ans après la première élection de Vladimir Poutine au Kremlin.

Jack Kinney, le réalisateur du film, avait gagné un Oscar pour le meilleur court-métrage animé en 1943.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...