La saveur anti-Trump de Ben & Jerry’s laisse les Israéliens sur leur faim
Rechercher
Un accueil glacé

La saveur anti-Trump de Ben & Jerry’s laisse les Israéliens sur leur faim

Les recettes du nouveau dessert iront à quatre groupes d'activistes, dont la Women's March, dont les co-dirigeantes ont soutenu le BDS et Farrakhan

La crème glacée 'Pecan Resist' de Ben & Jerry's a été lancée en octobre 2018. (Crédit : Ben & Jerry's)
La crème glacée 'Pecan Resist' de Ben & Jerry's a été lancée en octobre 2018. (Crédit : Ben & Jerry's)

La crème glacée n’est pas le choix le plus évident comme arme de résistance politique, mais Ben & Jerry’s l’utilise aux États-Unis contre Donald Trump, ce qui a provoqué l’ire des Israéliens contre le revendeur local, car en Israël, le président des États-Unis est très populaire.

Ben & Jerry’s, une chaîne de glaciers connue pour son ambiance décontractée, ses valeurs progressistes et ses saveurs loufoques – comme Cherry Garcia, nommée ainsi en l’honneur de Jerry Garcia, leader du groupe Grateful Dead – a lancé cette semaine « PeCAN Resist! » pour soutenir les groupes anti-Trump.

L’un des groupes qui va bénéficier du produit de la vente de cette crème glacée est la Women’s March, dirigée notamment par deux personnes qui ont remis en cause le droit d’Israël à exister et ont soutenu le boycott de l’État juif. L’une des deux femmes en question soutient Louis Farrakhan, dirigeant de Nation of Islam, un mouvement ouvertement antisémite.

« L’entreprise Ben & Jerry’s estime qu’elle ne peut pas rester silencieuse face aux politiques du président Trump qui attaquent et tentent de réduire à néant des décennies de progrès en matière d’égalité raciale et de genre, de changement climatique, de droits des LGBTQ et de droits des réfugiés et des immigrés », indique le fabricant de crème glacée dans une déclaration.

Les consommateurs ont été invités à « rejoindre la résistance ».

Cette décision a fait l’objet de critiques en Israël, où la personnalité d’extrême-droite israélienne populaire sur Facebook, Yoav Eliasi, également connue sous le nom de The Shadow, a condamné le soutien implicite de Tamika Mallory et Linda Sarsour, dirigeantes de Women’s March, et a appelé à un boycott de tous les produits Ben & Jerry’s jusqu’à ce que la société revienne sur sa décision.

« C’est difficile, je sais – pour moi aussi », a-t-il reconnu. Il a exhorté ses partisans à consulter les offres de la marque de glaces Haagen-Dazs.

Le message a été partagé plus de 1 200 fois jeudi matin et dans les commentaires de quelques-uns des 400 000 abonnés de The Shadow, beaucoup déclaraient qu’ils n’achèteraient plus les produits Ben & Jerry’s.

« Au revoir à toi. J’ai beaucoup aimé tes glaces mais à partir d’aujourd’hui, je trouverai une alternative », écrit un follower.

D’autres ont utilisé Twitter pour manifester leur mécontentement, notamment le Centre Simon Wiesenthal.

Dans une réponse au message d’Eliasi, la franchise israélienne de Ben & Jerry’s a assuré à ses clients qu’elle n’avait pas l’intention de commercialiser le parfum Pecan Resist en Israël.

« Ben & Jerry’s Israel n’est pas impliqué dans la politique locale ou mondiale et nous n’avons aucun lien avec la décision prise par la société Ben & Jerry’s aux États-Unis. Nous n’avons pas l’intention de commercialiser en Israël le parfum en question », dit le communiqué.

La société a lancé cette nouvelle saveur – une glace au chocolat avec des morceaux de fudge blanc et noir, des noix de pécan, des noix et des amandes enrobées de fudge – avec un camion de glaces à Washington cette semaine.

Le parfum « célébrant les militants qui continuent à résister à l’oppression, aux pratiques environnementales néfastes et à l’injustice » est assorti de dons de 25 000 dollars à quatre groupes d’activistes.

Le leadership anti-israélien de la Women’s March

La co-présidente de Women’s March, Mallory, a mis en doute la légitimité d’Israël après sa visite dans le pays cette année et a tweeté des messages de soutien de Farrakhan.

En avril, Mallory a attaqué Starbucks pour avoir inclus la Ligue anti-diffamation (ADL) parmi ses conseillers. Dans un tweet, elle a accusé le groupe juif d’avoir « constamment attaqué les Noirs et les personnes de couleur ».

Le mois suivant, Mallory a déclaré dans un tweet que le Muslim-ban de Trump et son projet de construction de mur à la frontière avec le Mexique s’inspiraient directement de la politique du Premier ministre Benjamin Netanyahu. Dans une allocution vidéo en juin, Mallory a qualifié l’établissement d’Israël en 1948, de « crime contre les droits de l’homme ».

Mallory a également publié une photo d’elle avec Farrakhan sur les réseaux sociaux et a assisté à un discours dans lequel il a déclaré que « les puissants juifs sont mon ennemi » et qu’il avait « retiré la couverture des yeux du juif satanique ».

Sarsour, une autre co-organisatrice de la Women’s March, est une critique acerbe d’Israël et une militante du mouvement pour le boycott, le désinvestissement et la sanction d’Israël, connu sous le nom de BDS.

Peu de temps après la Women’s March de 2017, Sarsour, d’origine palestinienne, a critiqué les dirigeants juifs pour avoir déclaré à la revue The Nation que les soutiens d’Israël ne peuvent pas être féministes.

En réponse aux critiques concernant son soutien à la Women’s March, Ben & Jerry’s a déclaré être « à l’aise » avec la nature « controversée » des groupes sélectionnés.

« Nous sommes à l’aise avec l’idée que les personnes et les causes avec lesquelles nous collaborons peuvent avoir un point de vue différent du nôtre sur certains points », indique le communiqué. « Ils peuvent être discutables, nous aussi. »

Linda Sarsour lors de la Women’s March à Washington, DC, le 21 janvier 2017. (Crédit : Theo Wargo / Getty Images via JTA)

PeCAN Resist! sera disponible pour un temps limité dans les magasins Ben & Jerry’s et sur internet, a déclaré une porte-parole.

Les fondateurs de la société, Ben Cohen et Jerry Greenfield – qui ont vendu la société à Unilever en 2000 – ont poussé l’idée plus loin, en créant sept variantes pour les candidats progressistes qui se présentent aux élections contre les républicains aux élections de mi-mandat aux Etats-Unis mardi.

Dans une vidéo les montrant en train de préparer des glaces dans une cuisine, Cohen déclare qu’ils soutient « des candidats progressistes géniaux qui peuvent arrêter Trump et changer le Congrès. »

Parmi les arômes, citons Lauren’s Calling ou Underwood pour le bien du monde, une glace à la tarte aux pommes, au caramel et aux noix de pécan surmontée d’un biscuit « Girl Scout pour Lauren Underwood », une démocrate qui se présente au Congrès à l’extérieur de Chicago.

Ammar-etto American Dream, préparé avec du café, est un autre exemple : « Parce que ce type va bouleverser le système », biscotti et amaretto, pour le candidat californien Ammar Campa-Najjar.

Et le Grand Chelem Homer de JD Scholten est fait de maïs caramélisé « pour symboliser son engagement envers les agriculteurs de l’Iowa et la communauté rurale », a déclaré Cohen.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...