La Suisse impose une quarantaine aux voyageurs venant d’Israël
Rechercher

La Suisse impose une quarantaine aux voyageurs venant d’Israël

Au total, cinq régions des pays voisins de la Suisse et dix pays ont été rajoutés sur la liste actualisée publiée par l'Office fédéral de la santé publique

Voyageurs à l'aéroport international de Ben Gurion, lors d'un confinement national, le 12 octobre 2020. (Olivier Fitoussi/FLASH90)
Voyageurs à l'aéroport international de Ben Gurion, lors d'un confinement national, le 12 octobre 2020. (Olivier Fitoussi/FLASH90)

La Suisse va imposer à compter de février une quarantaine aux voyageurs arrivant de plusieurs nouveaux pays, dont Israël et le Portugal, ainsi que de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA).

Au total, cinq régions des pays voisins de la Suisse et dix pays ont été rajoutés sur la liste actualisée publiée par l’Office fédéral de la santé publique mercredi.

Dans les États voisins, il s’agit, outre la région PACA, de l’Emilie-Romagne et du Frioul-Vénétie Julienne en Italie, de la Thuringe dans l’est de l’Allemagne, et de Salzbourg en Autriche.

Parmi les pays ajoutés figurent aussi l’Espagne, Chypre, le Liban et Monaco. La quarantaine obligatoire de dix jours est en revanche levée dès jeudi pour les voyageurs venant de Croatie, Danemark, Géorgie, Luxembourg et Serbie.

Le non-respect de cette mesure peut entraîner une amende allant jusqu’à 10 000 francs suisses (9 284 euros). Un test négatif ne permet pas de mettre fin à la quarantaine.

La décision d’inscrire un pays ou une zone sur la liste dépend de l’incidence des 14 derniers jours, à savoir le nombre de nouvelles contaminations pour 100 000 personnes enregistré au cours de cette période. Si l’incidence dans un pays dépasse au moins de 60 celle de la Suisse, le pays est inscrit dans la liste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...