Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

La TV israélienne identifie à tort un Palestinien comme un terroriste

"Je n'ai pas effectué l'opération", déclare Fadi Ayesh sur Facebook, après que la Douzième chaîne a diffusé des photos de lui et a déclaré qu'il avait tué 7 personnes à Jérusalem

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Fadi Ayesh. (Autorisation)
Fadi Ayesh. (Autorisation)

Un Palestinien de la ville de Bethléem, en Cisjordanie, a été accusé à tort par la télévision israélienne d’être le terroriste à l’origine d’une fusillade meurtrière à Jérusalem vendredi soir, ce qui l’a poussé à publier une mise au point sur Facebook.

La Douzième chaîne a diffusé une photo de Fadi Ayesh lors d’une émission spéciale sur l’attaque terroriste à Neve Yaakov qui a fait sept morts, affirmant qu’il était le tireur.

Le correspondant militaire de la chaîne a déclaré qu’Ayesh était un citoyen israélien et un membre du groupe terroriste du Hamas du quartier de Shuafat à Jérusalem-Est.

La Douzième chaîne a ensuite diffusé une deuxième photo d’un homme tenant deux fusils d’assaut, et a déclaré qu’il s’agissait d’une photo plus ancienne d’Ayesh.

Les photos et les informations concernant l’agresseur étaient toutes incorrectes.

La deuxième photo était celle de Raed Al Karmi, un commandant terroriste du Tanzim qui a été tué dans une explosion attribuée à Israël en 2002.

La notification push envoyée par la Douzième chaîne le 27 janvier 2023 montre une photo de Raed Al Karmi. avec la légende : « Le terroriste qui a commis l’attaque meurtrière : Fadi Ayesh, citoyen israélien, résident de Shuafat. (Capture d’écran)

Le terroriste a ensuite été identifié comme étant Alqam Khayri, 21 ans, résidant à At-Tur, à Jérusalem-Est, et n’ayant jamais commis de délits liés au terrorisme.

La chaîne n’a pas apporté de clarification, mais a déclaré plus tard dans l’émission que les photos avaient été publiées par des médias palestiniens, avant que l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet ne communique le nom exact du terroriste aux journalistes.

Ayash s’est exprimé sur Facebook après l’attaque : « Je m’appelle Fadi, je vis à Bethléem. Je n’ai pas effectué l’opération, et je n’ai pas été impliqué dans l’opération ». « Que Dieu bénisse les martyrs », a-t-il ajouté en référence aux terroristes abattus.

La photo diffusée par la Douzième chaîne a fait le tour du web et a même été imprimée sur des affiches par des Palestiniens de la bande de Gaza célébrant l’attaque meurtrière.

Des Palestiniens brandissent des photos de Fadi Ayesh dans la bande de Gaza célèbrent une attaque terroriste meurtrière à Jérusalem, le 27 janvier 2023. (Crédit : réseaux sociaux)

Dans une autre publication sur Facebook, Ayesh a demandé que ses photos soient retirées des publications en ligne.

Avec sept morts, la fusillade de Jérusalem est l’attaque terroriste la plus meurtrière depuis 2011, lorsque des terroristes ont pénétré en Israël depuis la péninsule égyptienne du Sinaï, tuant huit Israéliens. Il s’agissait alors de l’attaque terroriste palestinienne la plus meurtrière depuis 2008, lorsqu’un tireur de Jérusalem-Est avait tué huit élèves israéliens à la yeshiva Merkaz Harav dans la capitale.

Samedi matin, un Palestinien de 13 ans a blessé par balle deux Israéliens près de la vieille ville.

Samedi soir, un Palestinien armé a ouvert le feu dans un restaurant près du carrefour d’Almog, non loin de Jéricho, en Cisjordanie, selon l’armée. Il n’y a pas eu de blessés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.