Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Les Palestiniens fêtent le massacre commis dans une synagogue de Jérusalem

Ces réjouissances ont eu lieu après un attentat qui a fait 7 morts et plusieurs blessés ; des Palestiniens, à Gaza et en Cisjordanie, ont chanté et distribué des douceurs

Des Palestiniens célébrant un attentat terroriste à Jérusalem qui a tué sept Israéliens dans une synagogue, dans la ville de Gaza, le 27 janvier 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Des Palestiniens célébrant un attentat terroriste à Jérusalem qui a tué sept Israéliens dans une synagogue, dans la ville de Gaza, le 27 janvier 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Les Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza ont fêté, vendredi, un attentat terroriste qui a fait sept morts du côté israélien et blessé au moins trois autres personnes dans une synagogue de Jérusalem.

Les médias palestiniens ont rapporté des réjouissances dans des villes de toute la Cisjordanie, notamment à Ramallah, Naplouse et Jénine et dans certaines parties de Jérusalem-Est.

La nouvelle de l’attentat a été suivie par des scènes de liesse à Ramallah et dans la bande de Gaza par des habitants brandissant des drapeaux palestiniens, selon des journalistes de l’AFP.

Samedi, le mouvement terroriste libanais chiite Hezbollah a salué dans un communiqué une opération « héroïque ».

Des vidéos ont montré des feux d’artifice, des tirs de célébration, des concerts de klaxon, des feux de joie et des foules chantant dans les rues.

Des hommes masqués, faisant le signe de la victoire, ont distribué des douceurs à Hébron, en Cisjordanie.

Sur plusieurs sites de la bande de Gaza, des dizaines de Palestiniens se sont réunis de façon spontanée pour fêter l’attaque, certains se rendant dans les pâtisseries pour y acheter des desserts à distribuer.

Dans le centre-ville de la bande de Gaza, des tirs de célébration ont été entendus parmi le bruit des klaxons et les cris de « Allah ouakbar » [Dieu est grand] » transmis par les hauts-parleurs des mosquées.

Après la fusillade de la synagogue, le porte-parole du Hamas, Hazem Qassem, a salué l’attaque, disant qu’elle était la preuve que « la résistance [nom que se donnent les groupes terroristes] sait comment trouver la réponse appropriée » aux « crimes israéliens ». Le Jihad islamique s’est, lui aussi, réjoui de l’attentat.

Aucune organisation terroriste n’a revendiqué pour le moment la responsabilité de l’attaque.

L’ambassadeur israélien aux Nations unies, Gilad Erdan, a partagé une vidéo des célébrations, qualifiant les événements de « dégoûtants ». « C’est le résultat de décennies d’incitations et de haine palestiniennes ignorées par le monde », a-t-il déclaré.

Les médecins ont fait savoir, après l’attaque, que les défunts étaient cinq hommes âgés de 20, 25, 30, 50 et 60 ans et de deux femmes, âgées de 60 et 70 ans. Leur identité n’a pas été révélée.

Parmi les blessés, un jeune garçon de 15 ans qui se trouve dans un état modéré à grave, un homme de 24 ans dans un état modéré et une femme de 60 ans, elle aussi dans un état modéré.

Le terroriste a été abattu par la police après avoir fui les lieux de l’attentat qui a été commis dans le quartier Neve Yaakov de la capitale. Il s’appelait, selon le Shin Bet, Alqam Khayri, et il était un résident de Jérusalem-Est âgé de 21 ans, sans casier judiciaire relatif au terrorisme.

Alqam Khayri, 21 ans, le terroriste présumé de la fusillade terroriste à Jérusalem, le 27 janvier 2023, qui a causé la mort de sept personnes, ici sur une photo non datée à la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem. (Crédit : Réseaux sociaux)

Avec sept morts, la fusillade de Jérusalem a été le pire attentat terroriste perpétré depuis 2011 – année où les terroristes étaient entrés depuis la péninsule du Sinaï égyptienne en Israël et qu’ils avaient tué huit Israéliens. Cela avait été le pire attentat terroriste depuis 2008, quand un homme armé originaire de Jérusalem-Est avait tué huit étudiants israéliens au sein de la yeshiva Mercaz Harav dans la capitale.

Les condamnations et les condoléances, suite à l’attentat, ont afflué du monde entier, notamment des États-Unis, des Nations unies, des Emirats arabes unis et d’un certain nombre de pays européens.

Pour sa part, le Premier ministre Benjamin Netanyahu qui s’est exprimé après s’être rendu sur les lieux de l’attaque a estimé que l’attentat « est l’un des plus graves que nous avons connus depuis de nombreuses années ».

« Nos cœurs sont aux côtés des familles. Je salue les agents de police qui sont passés si rapidement à l’action », a commenté Netanyahu. « Nous devons agir avec détermination et j’appelle les Israéliens à ne pas tenter de se rendre eux-mêmes justice ».

Il a dit que le cabinet se réunirait samedi, ajoutant que « nous avons décidé de prendre plusieurs initiatives immédiates qui commenceront dès ce soir ».

Cet attentat meurtrier commis vendredi survient après plusieurs jours de violences en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Les tensions se sont accrues de manière spectaculaire depuis jeudi matin, lorsqu’un raid de l’armée israélienne contre une cellule terroriste, en Cisjordanie, a fait neuf morts du côté palestinien – la plupart étaient des hommes armés et des membres de la cellule mais au moins un civil a aussi été tué.

L’armée a fait savoir que l’opération menée dans le camp de Jénine était nécessaire pour déjouer un attentat qui avait été prévu par une cellule terroriste du Jihad islamique. Le groupe était en possession d’explosifs et d’armes à feu, a fait savoir l’armée.

Des tirs de roquette lancées par les groupes palestiniens à Gaza ont eu lieu dans la nuit de jeudi – et l’armée israélienne a mené un raid aérien en riposte. Les deux parties ont toutefois semblé avoir l’intention d’éviter une escalade.

Les tensions ont aussi été élevées à Jérusalem et sur le mont du Temple, vendredi, même si les prières musulmanes se sont déroulées sans accroc.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.