Israël en guerre - Jour 148

Rechercher

Au moins 7 morts et 3 blessés lors d’un attentat dans une synagogue à Jérusalem

Des paramédicaux soignent les victimes dans le quartier ultra-orthodoxe de Neve Yaakov ; Le terroriste palestinien a été neutralisé

  • Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'un attentat à Neve Yaakov, Jérusalem, le 27 janvier 2023. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
    Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'un attentat à Neve Yaakov, Jérusalem, le 27 janvier 2023. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
  • Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'un attentat à Neve Yaakov, Jérusalem, le 27 janvier 2023. (Crédit : Jamal Awad/Flash90)
    Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'un attentat à Neve Yaakov, Jérusalem, le 27 janvier 2023. (Crédit : Jamal Awad/Flash90)
  • Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'un attentat à Neve Yaakov, Jérusalem, le 27 janvier 2023. (Crédit : capture d'écran)
    Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'un attentat à Neve Yaakov, Jérusalem, le 27 janvier 2023. (Crédit : capture d'écran)
  • Le personnel des services d'urgence et les forces de sécurité se tiennent près d'un corps recouvert sur le site d'une attaque dans le quartier de Neve Yaakov à Jérusalem, le 27 janvier 2023 (AHMAD GHARABLI / AFP)
    Le personnel des services d'urgence et les forces de sécurité se tiennent près d'un corps recouvert sur le site d'une attaque dans le quartier de Neve Yaakov à Jérusalem, le 27 janvier 2023 (AHMAD GHARABLI / AFP)
  • L'arme utilisée par un terroriste lors d'une fusillade dans le quartier de Neve Yaakov à Jérusalem, le 27 janvier 2023. (Crédit : Police israélienne)
    L'arme utilisée par un terroriste lors d'une fusillade dans le quartier de Neve Yaakov à Jérusalem, le 27 janvier 2023. (Crédit : Police israélienne)
  • Forces de sécurité et des secours sur les lieux d'une fusillade à Neve Yaakov, Jérusalem, le 27 janvier 2023 (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
    Forces de sécurité et des secours sur les lieux d'une fusillade à Neve Yaakov, Jérusalem, le 27 janvier 2023 (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Au moins sept personnes ont été tuées par balle dans un attentat à l’arme à feu mené dans une synagogue dans le quartier ultra-orthodoxe de Neve Yaakov à Jérusalem, ont annoncé les secours vendredi soir, alors que Shabbat avait commencé depuis quelques heures. Trois autres ont été blessées.

Le service de secours du Magen David Adom a précisé que le terroriste avait été abattu. Il s’appelait Alqam Khayri, 21 ans, était résident de Jérusalem-Est et n’avait pas d’antécédents liés au terrorisme, ont indiqué des médias en hébreu.

Selon la police, Khayri est arrivé en voiture vers 20h15 dans un bâtiment utilisé comme synagogue dans le quartier nord de Jérusalem-Est et a ouvert le feu.

Selon les informations de la Douzième chaîne, le terroriste a d’abord tiré sur une femme âgée dans la rue, puis a rencontré un conducteur en moto et lui a tiré dessus, avant d’atteindre la synagogue. La police n’a pas pour le moment confirmé ces détails.

Le terroriste s’est ensuite enfui vers le quartier palestinien de Beit Hanina – à quelques centaines de mètres -, où il a fait face à des policiers appelés sur les lieux.

La police a déclaré que le terroriste – un habitant de Shuafat – avait été abattu après avoir ouvert le feu sur les policiers alors qu’il tentait de fuir à pied. Une arme de poing apparemment utilisée lors de l’attaque a été saisie.

Des résidents locaux ont déclaré à la Douzième chaîne qu’il avait fallu 20 minutes à la police pour arriver. « C’est une honte », a déclaré un homme. La police a répondu en disant que leurs données montraient que des agents étaient arrivés sur les lieux et avaient tué le terroriste dans les cinq minutes suivant les premiers rapports faisant état de coups de feu.

« J’ai entendu beaucoup de tirs de balles », a déclaré à l’AFP Matanel Almalem, un étudiant de 18 ans vivant à côté de la synagogue.

Trois autres victimes – une femme dans la soixantaine répertoriée dans un état critique, un homme de 20 ans dans un état grave et un adolescent de 14 ans dans un état modérément grave – ont été emmenées à l’hôpital Hadassah Mount Scopus.

Le commandant de la police du district de Jérusalem, Doron Turgeman, était sur les lieux pour une évaluation avec des officiers, a ajouté la police. Les médias en hébreu ont d’abord rapporté que la police recherchait d’éventuels suspects supplémentaires qui auraient pu aider le tireur, mais Turgeman a ensuite indiqué que le terroriste avait agi seul. Des dizaines de policiers ont été dépêchées sur les lieux.

S’adressant aux journalistes sur place, le chef de police Kobi Shabtai a déclaré que l’attaque était l’une des pires qu’Israël ait vues depuis des années. « Le terroriste a tiré sur tous ceux qu’il rencontrait. Il est sorti de la voiture et a commencé un déchaînement meurtrier avec une arme de poing », a décrit Shabtai.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, s’exprimant après avoir visité les lieux du crime, a qualifié l’attaque de « l’une des plus graves que nous ayons connues depuis des années ». « Nos cœurs sont avec les familles. Je félicite les policiers qui ont agi si rapidement », a déclaré Netanyahu. « Nous devons agir avec détermination et sang-froid. J’appelle les gens à ne pas faire justice eux-mêmes. » Il a déclaré que le cabinet se réunirait samedi, ajoutant : « Nous avons décidé de plusieurs mesures immédiates qui commenceront ce soir ».

Le policier qui a tiré sur le terroriste a rencontré Netanyahu sur les lieux.

« Le véhicule s’est arrêté, le terroriste a sorti son arme », a déclaré l’officier. « J’ai continué à avancer rapidement dans sa direction et je me suis rapproché de lui pendant qu’il nous tirait dessus. »

« Nous avons arrêté la voiture de patrouille, sorti nos armes, le terroriste est passé de l’autre côté. Nous lui avons tiré dessus et il est tombé. Nous nous sommes déplacés et avons vu qu’il se déplaçait toujours et essayait de retourner son arme. Nous l’avons neutralisé », a déclaré l’officier.

Une vidéo de spectateur publiée par la Douzième chaîne aurait montré la fusillade entre la police et le terroriste.

Des centaines de curieux se sont rassemblés dans le secteur, selon la Douzième chaîne.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant, qui se trouvait aux États-Unis pour un voyage personnel, devait rentrer en Israël vendredi soir après l’attaque, a indiqué son bureau.

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, est arrivé sur les lieux de l’attaque. Les citoyens présents sur les lieux ont crié divers commentaires au ministre, certains en faveur de représailles, d’autres en colère. Certains criaient « Mort aux terroristes ». « C’est pendant votre mandat ! » cria un homme. « Voyons ce que vous allez faire maintenant. »

Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir sur les lieux d’une fusillade à Neve Yaakov, Jérusalem, le 27 janvier 2023. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

« C’est absolument épouvantable », a déclaré à la presse le porte-parole adjoint du département d’Etat, Vedant Patel. « Nous condamnons cette apparente attaque terroriste dans les termes les plus forts », a-t-il ajouté. « Nous sommes solidaires du peuple israélien », a encore affirmé le responsable, selon qui Washington est en « contact étroit » avec les autorités israéliennes. Le porte-parole a précisé qu’il n’y avait aucun changement dans le programme du chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, qui doit se rendre à partir de dimanche en Egypte puis lundi et mardi à Jérusalem et Ramallah. Il y discutera « de mesures à prendre pour une désescalade des tensions », a-t-il ajouté.

Le chef de l’ONU, Antonio Guterres, a aussi condamné l’attaque « abjecte ».

Cette attaque survient alors que l’armée israélienne a procédé dans la nuit de jeudi à vendredi à des frappes sur la bande de Gaza en réponse à des tirs de roquettes en provenance du micro-territoire palestinien, après un raid anti-terroriste israélien en Cisjordanie, qui a fait neuf morts, dont des terroristes du Jihad islamique.

L’attaque survient aussi alors que le monde marquait ce vendredi la Journée internationale de commémoration de l’Holocauste.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.