La ville de New York lance 3 initiatives pour lutter contre l’antisémitisme
Rechercher

La ville de New York lance 3 initiatives pour lutter contre l’antisémitisme

Le maire annonce plus de policiers dans les quartiers juifs, une surveillance de quartier avec la NYDP et un programme scolaire de lutte contre la haine des Juifs

Le maire de la ville de New York, Bill de Blasio, s'exprime lors d'une conférence de presse sur l'antisémitisme dans une succursale de la Bibliothèque publique de Brooklyn, le 29 décembre 2019. (Crédit : Adi Eshman/JTA)
Le maire de la ville de New York, Bill de Blasio, s'exprime lors d'une conférence de presse sur l'antisémitisme dans une succursale de la Bibliothèque publique de Brooklyn, le 29 décembre 2019. (Crédit : Adi Eshman/JTA)

NEW YORK (JTA) – La ville de New York va lancer trois initiatives visant à lutter contre les crimes de haine antisémites.

Le maire Bill de Blasio a fait cette annonce lors d’une conférence de presse dimanche après-midi à la succursale centrale de la Bibliothèque publique de Brooklyn, après des semaines d’agressions antisémites et de vandalisme qui ont frappé la ville et l’État.

« Je ne veux pas que les gens oublient que nous avons déjà affronté la haine dans cette ville, nous avons affronté la division », a rappelé de Blasio. « Nous l’avons fait dans le passé et nous le ferons à nouveau. »

Samedi soir, un agresseur s’est introduit dans la maison du rabbin Chaim Rottenberg à Monsey, New York, et a utilisé une longue machette pour poignarder les invités réunis pour une célébration de Hanoukka. Cinq personnes ont été blessées lors de l’attaque, que les autorités ont considérée comme un crime de haine, et deux sont toujours hospitalisées.

Trois semaines plus tôt, deux hommes armés ont ouvert le feu dans une épicerie casher à Jersey City, New Jersey, tuant trois personnes. L’homme et la femme avaient tué un policier avant de se rendre à la supérette, où ils ont été abattus au cours d’un long échange de coups de feu avec la police.

Un agent de sécurité se tient devant la maison du rabbin où une agression antisémite à l’arme blanche a blessé cinq Juifs hassidiques le 29 décembre 2019 à Hanoukka. (Ben Sales/ JTA)

Tout d’abord, la police de New York va accroître sa présence dans les quartiers juifs, tels que Borough Park, Crown Heights et Williamsburg, tous à Brooklyn. La ville ajoutera de l’éclairage et des caméras de sécurité pour mieux protéger les Juifs dans ces quartiers, qui ont été les principales cibles de la récente série d’attaques.

Deuxièmement, le maire créera des Comités de sécurité de quartier qui serviront de sentinelles pour aider la NYPD dans ses efforts pour arrêter les attaques antisémites avant qu’elles ne se produisent. Ces groupes seront composés de New-yorkais d’origines diverses.

La troisième initiative concernera la lutte contre la haine antisémite auprès des élèves dans les établissements scolaires.

« Nous devons toucher nos jeunes de manière plus efficace », a déclaré M. de Blasio. « Nos jeunes doivent comprendre cette histoire, mais nous devons la leur enseigner. Nous allons ajouter immédiatement dans ces quartiers de Brooklyn un programme supplémentaire dans nos écoles à partir du mois prochain pour mettre l’accent sur la lutte contre la haine. »

Avant les déclarations du maire, la rabbin Bronwen Mullin de la congrégation B’nai Jacob de Jersey City avait fait savoir à la Jewish Telegraphic Agency que certains membres des communautés noires et juives locales se sont déjà regroupés pour lutter contre les crimes de haine. Elle a dit que les tensions économiques croissantes causées en partie par l’embourgeoisement affectent les deux communautés et pourraient contribuer aux tensions interethniques.

« Je ne peux pas établir un lien direct comme ça », a-t-elle commenté, « mais il y a beaucoup de colère à propos des injustices systématiques. »

Des premiers intervenants nettoient la scène de la tuerie qui a fait plusieurs victimes dans une épicerie casher, le mercredi 11 décembre 2019, à Jersey City, (New Jersey). (AP Photo/Kevin Hagen)

Après les attaques, elle a lancé un appel aux militants noirs pour qu’ils forment des coalitions et mettent fin à la violence armée.

“Nous avons fait un allumage de bougie commun pour Hanoukka et Kwanzaa”, a-t-elle dit. « Tout le monde veut faire un vrai travail pour résoudre ces problèmes. »

Un des aspects de la conférence de presse était la diversité du groupe qui avait été réunie derrière les conférenciers, qui comprenait le commissaire de police Dermott Shea, la procureure générale de l’État de New York Letitia James, les représentants américains Hakeem Jeffries et Yvette Clarke, le contrôleur de la ville Scott Stringer et le procureur du district de Brooklyn, Eric Gonzalez.

Le rabbin Joseph Potasnik, vice-président exécutif du New York Board of Rabbis, a ouvert la conférence de presse.

« Noël est terminé », a-t-il déclaré. « Hanoukka se terminera demain soir. Le Nouvel An, sur le calendrier civil, commencera le jour suivant. Nous aurions dû faire la fête cette semaine, célébrer la vie et non pas s’en prendre à elle ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...